Combien YouTube paye les YouTubers et comment gagnent-ils leur vie ?

Par Richard

04/11/2020

À l’heure actuelle, il est impossible de ne pas connaître le site d’hébergement vidéo le plus en vogue sur la toile.

YouTube a su largement s’imposer sur Internet au cours des années, notamment face à son concurrent principal, Dailymotion.

Nous avons ensuite vu grandir des personnalités que l’on appelle aujourd’hui les YouTubers, comme Norman Thavaud, Cyprien Iov ou encore Lucas Hauchard alias Squeezie.

De par leur notoriété, devenir un YouTubeur a alors fait rêver beaucoup d’Internautes.

Non pas parce qu’ils voulaient tous devenir populaire sur YouTube, mais belle et bien parce qu’ils voulaient y gagner leur vie.

Parce que oui, l’argent étant le nerf de la guerre, des questions sur le niveau de revenu de ces YouTubeurs ont naturellement surgit.

Beaucoup d’informations ont circulé à ce sujet.

Parfois bonne, parfois mauvaise.

Mais ce qui est sûr, c’est que ce sujet a beaucoup fait parler de lui.

Et c’est encore le cas aujourd’hui.

En effet, le salaire des YouTubeurs est un sujet intrigant qui attire l’attention de beaucoup d’utilisateurs de la toile de par le fait qu’il est extrêmement difficile de le déterminer avec précision.

Toutefois, nous savons aujourd’hui que nombreux sont ceux qui parviennent à générer des revenus importants par le biais de ce travail.

Certains gros YouTubeurs gagnent même plusieurs millions de dollars grâce à cette activité.

Cependant, il y a également ceux qui ne parviennent pas à décoller et qui abandonnent en cours de route.

Parce que oui, malgré l’envie de percer sur YouTube, la majorité ignore encore le système de rémunération de YouTube et comment certains YouTubeurs arrivent à bien gagner leur vie sur la plateforme.

Rémunération au nombre de vues, rémunération par la publicité ou encore rémunération en fonction du type d’audience des YouTubeurs.

Les critères de rémunération des créateurs de contenu sont divers.

Alors, combien YouTube paye les YouTubeurs et comment les YouTubeurs gagnent-ils leur vie ?

Voici la réponse à ces deux questions.

Quel montant YouTube reverse-t-il à ses YouTubers ?

Auparavant, être YouTubeur ne permettait pas de générer de revenus.

Plutôt qu’un métier, ce n’était rien de plus qu’un simple passe-temps pour les jeunes avides de popularité.

Mais la plateforme gagnant de plus en plus en utilisateurs, la publicité a naturellement fait son apparition.

Elle est aujourd’hui l’une des manières les plus connues pour gagner de l’argent sur YouTube.

Le créateur est alors rémunéré par les annonces de l’annonceur via la régie publicitaire de YouTube : Google Ads, anciennement Google Adsense (les vloggers doivent absolument adhérer au système de partenariat publicitaire de Google afin de percevoir leur gains tirés de la monétisation de leurs vidéos).

Les annonces publicitaires des annonceurs peuvent apparaître sous différents formats et à différents endroits en fonction de l’option choisie par le YouTubeur et la marque en question.

La rémunération sur YouTube via la publicité se fait soit en fonction du nombre de clics effectués, soit en fonction du nombre de vues.

Cela signifie que le gain potentiel dépend :

  • de la taille de la communauté ;
  • du niveau d’engagement de la communauté (nombre de mentions “J’aime”, de commentaires, etc.) ;
  • de la niche dans laquelle le YouTubeur est positionné ;
  • du nombre et de la qualité des réseaux qui ont partagé la vidéo, etc.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle YouTube oblige ses créateurs à obtenir un minimum de 1 000 abonnés et 4 000 heures de visionnage sur leurs vidéos afin de prétendre à la monétisation.

Maintenant, quand bien même vous atteignez ces chiffres, obtenir un salaire digne de ce nom grâce à YouTube nécessite tout de même de les faire grossir d’un ratio de 10 minimum (et je dis bien minimum…).

Si vous avez une petite audience, ce n’est donc pas la meilleure solution pour gagner sa vie sur YouTube.

Mais dans le cas où vous décider d’activer la monétisation de vos vidéos, sachez que le montant versés par YouTube aux auteurs des vidéos est estimé à 55 % des revenus nets générés par les publicités (dans le cas d’une rémunération au nombre de vues).

Attention toutefois à ne pas se réjouir trop vite.

En plus du nombre de vues, l’algorithme YouTube via Google Ads se base sur d’autres critères pour définir le revenu des YouTubeurs.

Si nous prenons l’exemple d’un créateur de contenu issu du domaine du gaming ou de l’humour, il peut espérer gagner pour 1 000 vues, 60 centimes d’euros en moyenne.

De manière générale, on peut dire que le système d’intelligence artificielle qui rémunère les vidéastes à travers les publicités se base sur une formule liée au CPM (Cost per mille).

Autrement dit, le coût pour 1 000 visionnages.

La voici :

RPM Revenu Par Mille = [CPM (coût par mille impressions) x 55% x nombre de vues monétisées] / 100

Le coût pour mille impressions est variable.

Le type de contenu, la période de publication et la loi de l’offre et de la demande sont des facteurs qui peuvent l’influencer fortement.

C’est notamment pour cela que tous les YouTubeurs ne peuvent pas prétendre au même salaire.

Par exemple, un créateur de contenu de la catégorie business peut avoir un RPM oscillant entre 8€ et 16€.

Ces chiffres sont à titre indicatifs et peuvent être encore plus importants.

Comme je vous le disais auparavant, nombreux sont les critères d’estimation du RPM.

Cela peut dépendre tant bien de la taille de l’audience du YouTubeur que des profils des consommateurs de ses vidéos.

Si l’audience du YouTubeur est qualifiée et issue de la catégorie CSP+ par exemple, il y a de grandes chances pour que les enchères soient plus élevées.

En revanche, si l’audience est très large et qu’elle touche la catégorie CPS-, les étudiants et les adolescents, les enchères seront moindres.

Selon Jean-Baptiste Viet, auteur du livre “YouTubeur : créer des vidéos et des millions de vues sur YouTube”, pour gagner sa vie sur YouTube convenablement, il faut réunir les critères suivants :

  • Obtenir mensuellement un minimum d’un million de vues pour être rémunéré 1 000 € par Google Ads.
  • Disposer d’au moins 100 000 followers afin d’avoir un engagement significatif de la part de sa communauté lors de la vente d’un produit ou d’un service. 
  • Avoir un taux d’engagement supérieur à 10 % sur ses vidéos pour que celles sponsorisées soient justement valorisées.

Étant donné que tout le monde n’a pas la chance de posséder de tels chiffres, la plupart des YouTubeurs doivent faire appel à d’autres sources de revenu pour être en mesure de vivre de leur passion.

Gagner sa vie sur YouTube : est-ce possible ?

Sport, gaming, fitness, conseils en alimentation, spécialiste des réseaux sociaux ou encore expert en techniques marketing, nombreuses sont les opportunités de faire grandir une communauté sur YouTube.

Mais est-il véritablement possible d’en vivre, et comment ?

Si vous êtes un YouTubeur débutant, gagner un revenu grâce à YouTube n’est peut-être pas votre priorité.

Pourtant, il est intéressant de regarder le concept de plus près.

En effet, en étudiant les options qui s’offrent à vous, vous allez peut-être reconsidérer cette option.

Je ne vous dis pas que gagner sa vie sur YouTube est facile, qu’il s’agit de simplement créer une chaîne YouTube pour devenir vidéaste professionnel de la plateforme.

Mais c’est faisable en diversifiant ses sources de revenu et en adoptant une bonne stratégie.

En voici plusieurs exemples.

1. Les activités dérivées

Les activités dérivées type création de marque, de service ou de courts métrages s’éloignent souvent de l’activité principale des YouTubers qui est la création de vidéo.

Beaucoup de vidéastes écrivent leur propre livre.

Ils partagent leur expérience en tant que YouTubeur ou donnent des conseils.

C’est par exemple le cas de Stan Leloup qui a écrit le bouquin “Votre empire dans un sac à dos”.

À travers cet ouvrage, il partage les clés de la réussite pour lancer son business en ligne.

Certains YouTubeurs comme Norman se lancent aussi dans la réalisation de One man Show.

Ils donnent ainsi des représentations de leurs spectacles à travers la France.

D’autres choisissent de rester dans la vidéo et de créer des courts métrages.

C’est le cas de Cyprien qui a réalisé le programme court humoristique Presque Adultes, diffusé sur TF1.

Dans le même esprit, les YouTubeurs comme Natoo et Kemar ont fait leur première apparition sur les écrans de télévision.

Cette fois-ci, ils ont endossé le rôle d’acteurs dans le film Le Manoir.

Certains YouTubeurs sportifs tels que Sissy Mua par exemple, développent des applications afin de proposer des programmes sportifs en ligne.

Tous ces types de revenus complémentaires sont très importants pour les YouTubeurs.

En effet, c’est une source de revenu à long terme qui leur apporte souvent beaucoup plus d’argent que la simple réalisation de vidéos sur YouTube.

2. Les partenariats via les placements de produits

Si votre chaîne génère énormément de trafic et dispose de suffisamment de visibilité, vous pourrez attirer l’attention de grandes marques ou d’enseignes célèbres désireuses de promouvoir leurs produits.

On parle alors de contenus sponsorisés ou placement de produits.

Les placements de produits sont très répandus sur tous les réseaux sociaux : Instagram, Facebook, Tiktok, etc.

Et YouTube ne fait pas exception.

En effet, beaucoup de YouTubeurs réalisent des partenariats avec des marques qui leur font parvenir des produits gratuitement afin d’en faire la promotion.

Puisque la réception de produit ne permet pas d’obtenir un revenu, les marques payent bien évidemment les YouTubeurs en plus du produit offert.

Les marques ont un grand intérêt à faire appel aux YouTubers.

Ceci est d’autant plus vrai lorsqu’ils ont une grande visibilité et une forte influence sur leur communauté et leurs fans.

À travers les partenariats rémunérés, ils peuvent soit :

  • directement parler d’un produit, de ses caractéristiques et de ses avantages ;
  • faire apparaître un produit sur leurs vidéos. En le posant simplement sur une étagère derrière eux, par exemple.

Les conditions sont fixées et négociées en amont par les marques et les YouTubeurs.

Prenons le cas des YouTubeurs sportifs par exemple.

Ils peuvent être sponsorisés en faisant simplement une séance de sport durant laquelle ils portent les vêtements d’une marque.

Les créateurs de contenu vidéo dans le domaine du gaming peuvent quant à eux, recevoir des jeux vidéos et se filmer en train de les utiliser.

Ils sont généralement prioritaires et peuvent obtenir les produits en avant-première.

3. L’affiliation

L’affiliation est le troisième moyen de gagner sa vie sur YouTube.

Bien qu’il existe quelques ressemblances avec le placement de produit, cette technique est quelque peu différente.

En effet, bien que le YouTubeur montre ou parle du produit pendant la vidéo, ce n’est pas comme cela qui se fait rémunérer.

En effet, avec le système d’affiliation, le YouTubeur est payé à la commission

C’est à dire qu’il reçoit une certaine somme d’argent de la part de l’affilieur à chaque vente réalisée à l’issue du clic sur son lien affilié.

Lien que le YouTubeur aura pris soin de partager à sa communauté dans la description de sa vidéo.

La rémunération est déterminée au pourcentage ou par un prix fixe selon la marque, le produit et la légitimité du YouTubeur.

4. Les liens payants

Les liens payants ou liens sponsorisés sont placés dans la description d’une vidéo.

Ils sont le plus souvent associés avec les vidéos réalisées dans le cadre d’un partenariat rémunéré.

Ici, plus votre production obtiendra de vues, et plus votre placement de lien coûtera cher.

Pour plus de compétitivité, vous pouvez aussi donner une durée de vie au lien.

5. La vente de ses propres services ou produits

Après avoir réussi à sortir du lot sur YouTube, les créateurs de contenu deviennent de véritables célébrités.

Ils peuvent alors jouer de leur image et de leur notoriété pour s’étendre au-delà de la création de vidéos YouTube.

C’est le cas par exemple de mon ami Stan Leloup, créateur de Marketing Mania et auteur de “Votre empire dans un sac à dos”.

La crédibilité qu’il a réussi à obtenir grâce à la qualité de son contenu lui a permis de lancer de nouveaux projets, de nouvelles formations et offres de coaching, lui permettant ainsi d’obtenir de nouvelles sources de revenus.

Toutefois, vous n’êtes absolument pas obligé d’atteindre une telle notoriété pour commencer à vendre vos propres produits et services.

Si vous êtes seule sur une niche ou l’expert de celle-ci, vous pouvez très bien réussir à gagner confortablement votre vie grâce aux produits et services que vous proposez.

Notez également que certains créateurs de contenu peuvent vendre les vidéos dont ils disposent des droits d’auteur.

Cette fois-ci, le public n’est généralement pas des particuliers, mais des entreprises.

Ce serait le cas par exemple d’un YouTubeur qui créé une vidéo avec un placement de produit, qu’il revend par la suite à la marque.

6. Le financement participatif pour gagner sa vie sur YouTube

Cette source de revenu n’est pas la plus courante.

Toutefois, certains YouTubeurs font appel au financement participatif afin d’augmenter leurs revenus sur YouTube.

Ce sont donc les membres de la communauté des YouTubeurs qui font ce geste afin de les soutenir.

7. Les commentaires YouTube

Depuis 2017, YouTube donne l’opportunité à ses utilisateurs de commenter les vidéos en direct.

Cette nouvelle fonctionnalité est appelée Super Chat.

De cette façon, si les abonnés de votre chaîne souhaitent que leur commentaire soit épinglé au-dessus des autres, ils devront payer.

D’ailleurs, plus ces derniers souhaiteront obtenir une bonne place, et plus le montant sera élevé.

Il est aussi important de noter que les sommes versées vous reviendront entièrement.

8. Le blog

On y pense peu, mais la grande majorité des plus gros YouTubeurs, pour ne pas dire tous, possède un site web et un blog d’entreprise.

Il y a une raison à cela : le trafic.

En effet, en ajoutant leur vidéo (souvent retranscrite) sur leur blog, cela leur permet de capter une audience supplémentaire en provenance du moteur de recherche Google qu’il n’aurait pas pu avoir en s’appuyant uniquement sur celui de YouTube.

Alors si vous possédez une chaîne YouTube, l’idéal serait de vous construire un site web et un blog sur lequel vous y publierez vos vidéos mais également des articles en lien avec votre activité.

Vous savez à présent combien YouTube paye les YouTubers et comment les YouTubers gagnent leur vie.

Et vous avez également compris qu’il n’est pas simple de gagner sa vie sur YouTube.

Dire que YouTube est une activité rentable est ambitieux.

En revanche, la plateforme peut être un bon moyen de dégager un complément de salaire.

Si vous souhaitez vous lancer sur YouTube et devenir Youtubeur, ne soyez pas découragé par les chiffres.

Utilisez plutôt ce canal comme un outil de plus dans votre stratégie entrepreneuriale.

Je vous invite donc fortement à diversifier vos supports de communication.

Cela vous permettra de :

  • Croiser vos audiences.
  • Faire grandir votre communauté.
  • Gagner votre vie sur YouTube et sur le net plus facilement.

À propos de l'auteur

Consultant en webmarketing et entrepreneur depuis 2013, j’ai créé l’un des sites leader sur la séduction en France avec 1,2 millions de visiteurs annuels et plus d’un millier d’hommes coachés.
En 2017 je décide de créer le site ApprentiMillionnaire et sa chaîne YouTube associée pour aider les entrepreneurs à développeur un business en ligne rentable.

Richard

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Rejoignez la communauté

Recevez par email des vidéos et conseils exclusifs pour développer votre business

>