Quels sont les défis d’un entrepreneur ?

La route entrepreneuriale peut être longue et quelquefois sinueuse.

Se lancer en tant qu’entrepreneur est une expérience incomparable, mais elle n’est pas faite pour tout le monde.

En tant qu’auto-entrepreneur, toutes les responsabilités reposent sur vos épaules.

Il est important d’être en mesure de gérer son stress, de s’organiser et d’avoir un projet concret avant de se lancer en tant que freelance.

On peut dire qu’un entrepreneur est un couteau suisse puisqu’il est parfois amené à gérer seul son entreprise.

Aussi, l’entrepreneuriat peut très bien ne pas être votre source principale de revenu, ce qui représente moins de pression.

En effet, vous pouvez vous lancer dans des projets qui ne seront rien d’autre qu’un complément de revenu week-end.

Libre à vous par la suite, de développer davantage cette activité d’auto-entrepreneur.

Si ce statut juridique vous intéresse, vous devez vous renseigner avant de partir dans cette aventure, parfois en solitaire.

Voici donc les divers obstacles et défis d’un entrepreneur, ainsi que les solutions pour surmonter les difficultés de l’entrepreneuriat.

1. Avoir un financement : le 1er défi d’un entrepreneur

Afin de lancer votre entreprise, il est important de définir au préalable un budget prévisionnel.

Ceci vous permet d’anticiper, de prévoir et d’évaluer vos besoins financiers.

Pour être pleinement efficace durant cette étape, il est conseillé d’établir votre budget en fonction de différents scénarios concernant la croissance de votre entreprise.

Pour réaliser un budget, il faut estimer le montant nécessaire pour supporter la différence entre vos sorties et vos entrées d’argent.

Les entrées d’argent, c’est ce que vous gagnez, ce que vous encaissez.

Au contraire, les sorties sont toutes vos dépenses telles que l’achat de matériel, le paiement d’un loyer, la souscription à différents logiciels, etc.

Anticiper les besoins financiers est l’un des premiers défis d’un entrepreneur.

Sans cela, les freelances ne seraient pas en mesure de négocier paisiblement des prêts ou des découverts avec les banquiers par exemple.

Pour information, lors d’un besoin de financement, les entrepreneurs peuvent bien évidemment faire de l’autofinancement.

Ils peuvent également faire appel à un financement externe comme des prêts bancaires, des collectes de fonds, des subventions, etc.

Il est aussi possible de combiner plusieurs moyens de financement. 

2. Agrandir ses équipes et réaliser des entretiens

Comme je vous le disais en amont, l’un des défis d’un entrepreneur est d’être multitâche.

En effet, surtout lors des premiers pas en tant que freelance, il faut être en mesure de gérer sa comptabilité, sa communication, sa présence sur les réseaux sociaux, etc.

Lorsqu’un entrepreneur souhaite faire grandir son entreprise, il lui faut également endosser la responsabilité des ressources humaines et faire passer des entretiens à des candidats.

Ceci implique être capable de reconnaître les profils intéressants parmi les curriculums vitae et identifier le candidat idéal pour ne pas faire couler son entreprise.

Toutefois, travailler pour un freelance est également un risque pour le candidat.

Il faut donc être capable de proposer une offre d’emploi séduisante avec des objectifs et des missions intéressantes.

Dans le cas contraire, cela pourrait effrayer le candidat qui abandonne peut-être son poste actuel pour vous accompagner dans votre aventure de freelance.

Le freelance qui recrute doit donc être rassurant et gagner la confiance des candidats.

En tant que freelance, vous n’avez pas de temps à perdre.

Faites donc votre sélection attentivement.

Commencez par diffuser des annonces exclusives et complètes pour avoir des profils qualifiés.

Ensuite, planifiez des entretiens que vous préparez en amont pour ne pas recevoir plusieurs fois un même candidat.

Aussi, soyez efficace dans votre recherche et intéressez-vous à des références qui vous semblent véritablement qualifiées.

Ne vous limitez pas à vos connaissances ou à celles de votre entourage.

Leur avis peut-être biaisé.

Pour terminer, si vous cherchez un collaborateur sur le long terme, demandez au candidat d’être sincère avec vous quant à ses objectifs dans les années à venir.

3. Apprendre à gérer son temps : troisième défi de l’entrepreneur

Le proverbe “le temps c’est de l’argent” prend beaucoup de sens dans la vie d’un entrepreneur.

Apprendre à gérer son temps fait partie des véritables défis d’un entrepreneur qui ne dispose, comme tout le monde, que de 24 heures dans sa journée.

Dans la mesure où cela est possible, voici quelques conseils pour ne pas perdre du temps quand on est entrepreneur :

  • Travailler depuis un espace de coworking ou hors de son logement. En effet, en étant freelance à domicile, vous risquez de vous laisser disperser par les tâches ménagères. 
  • Réaliser une liste qui reprend tous les objectifs et les ranger en fonction de leurs priorités. Sont-ils à long, moyen ou court terme ?
  • Déléguer les tâches qui ne sont pas en rapport avec vos véritables objectifs.
  • Faire appel à une tierce personne pour réaliser les tâches qui n’ont pas pour obligation d’être réalisées par vous-même.

4. Être au top de la digitalisation

Dans l’esprit de beaucoup de personnes, un entrepreneur est un individu qui travaille depuis son ordinateur et qui est au top de la technologie.

Pourtant, la réalité peut être différente.

Maîtriser les outils du digital est l’un des défis d’un d’entrepreneur.

Bien évidemment, à l’heure actuelle, presque tout le monde sait utiliser les nouvelles technologies.

En revanche, en tant qu’auto-entrepreneur, vous pouvez avoir besoin d’utiliser de nouveaux logiciels par exemple.

Il ne faut pas minimiser l’importance de la digitalisation dans le lancement d’un nouveau business.

Le marketing digital fait aujourd’hui partie intégrante du succès des entreprises.

S’il est possible, mieux vaut donc embaucher une personne capable de gérer les réseaux sociaux et les autres outils technologiques nécessaires au bon fonctionnement de l’entreprise.

Une nouvelle fois, ne pas avoir à se former est un gain de temps.

Ce temps pourra ainsi être consacré à d’autres tâches.

5. Garder confiance en soi et en son business pour réussir dans l’entrepreneuriat

Bien que le statut d’entrepreneur fasse rêver certaines personnes, garder confiance en soi et en son business fait partie des plus gros défis d’un entrepreneur.

Les débuts dans le monde de l’entrepreneuriat sont stressants et les enjeux sont souvent importants.

Aussi, il est vite décourageant d’avoir un projet qui ne décolle pas rapidement, ce qui est souvent le cas.

L’envie d’abandonner traverse donc souvent l’esprit des entrepreneurs.

C’est l’une des raisons pour lesquelles un entrepreneur doit être patient et persévérant.

Avoir le soutien de ses proches est un grand atout.

Si vous êtes entrepreneur, gardez vos objectifs en tête, car c’est l’une des meilleures solutions pour ne pas céder face au doute.

Faites des listes et éliminez les tâches réalisées au fur et à mesure.

Ainsi, vous aurez l’impression de vous rapprocher un peu plus de votre objectif à chaque fois.

Si vous avez l’occasion de vous entourer d’entrepreneurs, sautez sur l’occasion.

Ils pourront partager avec vous leur expérience et vous encourager.

6. Gérer une entreprise grandissante

Gérer une entreprise en pleine expansion fait aussi partie des défis d’un entrepreneur.

En effet, plus un business grandit, plus il est difficile de savoir où donner de la tête.

À un certain stade, il est aussi nécessaire de changer la structure de son entreprise.

C’est donc toute une nouvelle organisation à mettre en place, notamment au niveau de la gestion administrative.

Pour gérer ce changement, déléguez au plus possible.

Ne prenez pas le risque de stopper votre croissance car vous n’avez plus le temps de tout gérer tout seul.

Les avantages du freelancing sont nombreux.

Toutefois, comme vous avez pu le voir, être entrepreneur c’est aussi surmonter des défis.

Si ces challenges ne vous font pas peur, vous n’avez plus qu’à vous lancer !

Laisser un commentaire