Les erreurs des startups qui échouent

1 Shares

Chaque jour, de nombreuses entreprises se créent.

Cependant, toutes les créations d’entreprises ne se traduisent pas par des succès phénoménaux.

Une grande partie d’entre elles ne créent pas assez de profit et finissent par couler, et d’autres stagnes tout simplement.

Malgré cela, les entrepreneurs et créateurs de startups n’ont pas peur de prendre des risques.

C’est pourquoi ils sont de plus en plus nombreux sur le marché.

Pour participer au développement de l’innovation, par nécessité, par besoin d’émancipation de son patron, ou pour mettre en place des services et produits durables et favorables pour la société, les occasions de se lancer en freelance sont nombreuses.

Cependant, même avec de la bonne volonté, certaines nouvelles entreprises n’arrivent pas à survivre.

Si vous avez envie de vous lancer mais que vous avez peur de vous tromper, voici les erreurs des startups à éviter : erreurs financières, erreurs stratégiques, erreurs humaines, etc.

Erreur nº1 des startups : Maintenir une mauvaise cohésion d’équipe au sein du projet en développement

Peut-être avez-vous la chance d’avoir trouvé une idée révolutionnaire pour votre business.

Votre projet est prometteur, sa mise en place est réaliste et réalisable, mais vous n’avez pas trouvé l’équipe adéquate pour vous aider à porter ce projet ?

En tant qu’investisseur averti, vous savez probablement que dans ce type de situation, il faut être prudent.

En effet, même si vous êtes un bon chef d’entreprise, vous ne pourrez jamais réaliser seul toutes les tâches pour mener votre projet à bien.

Vous devez vous entourer d’une équipe qui comprend votre projet et qui a les compétences pour vous aider à le mener à bout.

Avant de vous lancer, vérifiez donc que votre équipe soit coordonnée, et qu’elle ait les mêmes objectifs que les vôtres.

Aussi, la cohésion d’équipe est très importante.

C’est souvent elle qui aide à surmonter les obstacles lorsque la situation est bancale et compliquée.

Si vous devez faire face à une équipe hostile, votre travail sera d’autant plus compliqué.

Dans le cas contraire, un manque de coordination ou un trop grand déséquilibre entre vos idées pourraient faire basculer du mauvais côté l’avenir de votre startup. 

Erreur nº2 : Ne pas prendre connaissance ou tenir compte des contraintes juridiques imposées aux nouvelles entreprises

L’une des erreurs des startups est de se lancer trop rapidement, sans même avoir pris le temps de prendre connaissance des enjeux législatifs et juridiques qu’implique la création d’une entreprise.

Il est important de se préparer et de choisir le bon statut juridique.

Aussi, il faut comprendre la législation actuellement en place qui pourrait impacter l’avenir du projet.

Dans le cas où vous choisiriez de vous orienter sur un marché ou dans une activité où la réglementation est stricte ou très poussée, faites des recherches.

Autrement, tournez vous vers des organismes qui sauront vous donner les informations nécessaires. 

Erreur nº3 des startups : Rater l’identification de son marché cible

La troisième des erreurs des startups est de rater l’identification de son marché cible et de sa clientèle cible.

Certaines entreprises passent simplement à côté de cette étape pourtant décisionnelle, et d’autres se trompent simplement de cible.

Identifier ses clients cible est l’un des plus gros enjeux pour une nouvelle entreprise.

Il ne faut pas le négliger.

L’innovation n’est pas toujours suffisante pour assurer le succès de votre entreprise.

Il n’est pas rare de voir des entrepreneurs garder leurs idées novatrices pour eux, par peur de se faire dérober leurs idées.

Toutefois, il faut savoir que les acteurs du marché ne sont pas toujours prêts à accueillir votre produit.

En effet, vous êtes peut-être trop en avance.

D’autre part, si vous ne parlez pas de votre produit, vous n’êtes pas à l’abri de vous retrouver face à un public qui ne lui montre pas d’intérêt.

Ainsi, vous aurez peut-être réussi à garder votre idée secrète jusqu’au lancement, mais vous ne réaliserez pas de ventes.

Ce faux pas est l’une des erreurs les plus fréquentes.

En effet, comment vous assurer de la valeur de votre offre si vous ne faites pas des recherches auprès de vos futurs clients ?

Vous risquez de perdre de l’énergie dans l’élaboration d’un business model innovant, du temps et sûrement de l’argent. 

Erreur nº4 : Négliger l’importance de la détermination du prix de son produit ou service

La tarification est l’un des points essentiels à la réussite du lancement d’une startup.

Pourtant, beaucoup d’entrepreneurs minimisent l’importance de l’étape du pricing.

C’est pourquoi c’est l’une des erreurs des startups qui ressort fréquemment.

Fixer un prix pour un produit représente plus que la simple estimation des coûts de production.

Ce n’est pas non plus la simple analyse des prix pratiqués par les concurrents.

Si vous fixez des prix trop hauts, vous risquez de ne pas attirer assez de clients.

Vous prenez le risque de ne pas couvrir vos frais.

De la même façon, si les prix fixés sont trop bas, il n’est pas dit que vous ayez les revenus suffisants pour maintenir votre activité.

Pour être sûr de ne pas faire d’erreur, fixez vos tarifs en fonction de vos clients.

Comme d’habitude, ils sont l’élément central du processus de vente.

Votre prix doit correspondre aux avantages dont vont bénéficier les acheteurs.

S’ils retirent une grande satisfaction et utilité de votre produit, vous pourrez probablement vous permettre de pratiquer des prix élevés, et inversement.

Erreur nº5 des startups : Faire l’amalgame entre opportunité de marché et non-existence de concurrents sur le marché

Les marchés avec peu de concurrence sont souvent très attractifs lorsque l’on souhaite se lancer dans un nouveau projet.

Il est naturel de penser que, s’il n’y a pas de concurrence, son produit ou service ne peut que se vendre facilement.

Toutefois, l’absence de concurrence est peut-être un signe que le marché n’est pas prêt à recevoir votre produit ou service.

La non-existence de concurrent traduit généralement de l’absence de client.

Autrement dit, il n’y a pas d’opportunité de business, et pas d’opportunité de gagner de l’argent.

Il est donc nécessaire de faire des études de marché et des études sur les besoins et attentes des consommateurs.

Les erreurs des startups sont souvent les mêmes.

Si vous souhaitez vous lancer en tant que freelance, vous avez à présent un aperçu des pièges dans lesquels vous ne devez pas tomber.

Attention néanmoins à ne pas vous retenir de passer à l’action par crainte.

Le marché actuel est rempli d’opportunités de business.

Il faut simplement réaliser un travail de recherches conséquent, et ne pas brûler les étapes.

1 Shares

Laisser un commentaire