Comment faire le buzz : le guide complet pour créer le buzz

1 Shares

Au coeur d’un marketing de contenu ultra saturé, comment faire le buzz sur Internet ?

C’est la question que tout le monde se pose, tant le marketing viral a fait ses preuves ces dernières années.

Inès Reg, Burger King, Kim Kardashian, Apple…

Ces marques et célébrités ont toutes une chose en commun : elles font ou ont fait le buzz sur le web.

Toute la question est de savoir ce qu’elles ont fait de particulier pour créer le buzz, en bien ou en mal d’ailleurs.

Voici quelques pistes pour savoir comment faire le buzz, et devenir viral sur Internet.

Le newsjacking pour créer le buzz sur le web

La plupart des buzz du web se font à partir d’une actualité brûlante.

Le newsjacking est en effet une excellente source de viralité sur Internet.

Mais pour cela, encore faut-il être prêt à rebondir sur les actualités.

Et on ne compte plus les sites spécialisés qui sortent des dizaines d’actus par jour.

Il faut donc être extrêmement réactif, et savoir trouver la bonne actualité pour créer le buzz.

Attention en revanche à bien vérifier les sources à chaque fois, au risque sinon de créer un bad buzz.

Inutile en effet de rappeler qu’une infox massivement relayée décrédibilise fortement celui qui l’a relayée en premier.

En résumé, le newsjacking est une bonne chose, sous réserve d’un contenu unique et très frais.

Là encore, ce sont l’exclusivité et la rareté de l’information qui contribueront à créer le buzz.

Et donc, à susciter l’engagement des internautes et le partage massif du contenu viral.

L’engagement au coeur du buzz

Tous les contenus qui font le buzz ont en commun de susciter l’engagement client.

Inutile en effet de produire un contenu viral si celui-ci n’est pas massivement relayé.

Le propre d’un contenu qui buzz sur Internet est justement d’être vu, revu, partagé et commenté par des millions de gens.

L’exemple le plus parlant reste celui des réseaux sociaux, et en particulier de Facebook.

L’algorithme de ce dernier étant particulier, un contenu ne peut créer le buzz que s’il suscite l’engagement.

Pour faire le buzz, il faut donc créer un contenu qui plaise, afin d’inciter l’utilisateur à le relayer.

Le contenu doit également apporter une vraie valeur ajoutée.

Pas question de proposer une énième publicité plate et sans saveur, comme on en voit partout aujourd’hui.

Pour créer le buzz, il faut produire des contenus décalés et originaux, vus nulle part ailleurs.

L’exclusivité est en effet ce qui va encourager l’internaute à partager le contenu.

Ce dernier sera en revanche beaucoup moins enclin à relayer une vidéo ou une photo qu’il a déjà vue dix fois.

Pour inciter à l’engagement, il faut donc se démarquer et faire appel à un message fort.

C’est d’ailleurs pour cette raison que les émotions sont de parfaits vecteurs de viralité.

Comment faire le buzz avec les émotions

Le marketing émotionnel est un pilier de la viralité sur le web.

Utiliser les émotions offre en effet de nombreux avantages.

Celles-ci aident notamment à mieux mémoriser un message, en particulier en cas d’émotion forte.

Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que les spots de prévention routière marquent autant les esprits.

Les émotions aident également à créer le buzz en permettant à l’internaute de développer un sentiment d’attachement à la marque.

La bonne nouvelle, c’est que l’on peut utiliser absolument toutes les émotions pour faire le buzz.

Le rire, la nostalgie, l’amour, mais aussi la peur ou la controverse…

Autant d’émotions qui permettent de produire un contenu à fort potentiel de viralité.

Le rire fonctionne très bien pour faire passer un message par exemple.

C’est notamment ce qu’a exploité l’humoriste Inès Reg récemment, avec sa vidéo de paillettes résolument virale.

On peut également créer le buzz en traitant d’un sujet tabou.

La controverse fait en effet partie des stratégies de marketing virales très appréciées.

Et pour exploiter cette émotion, il ne faut pas avoir peur de choquer.

Ne pas avoir peur de choquer

Qu’on se le dise : personne n’a jamais fait le buzz en respectant les normes établies, et sans choquer un minimum.

Créer le buzz nécessite donc de laisser le politiquement correct de côté.

Pour créer le buzz avec un contenu viral, il ne faut donc pas hésiter à sortir des sentiers battus.

Il ne faut pas non plus avoir peur de bousculer un peu les esprits, quitte à choquer.

On peut par exemple créer une campagne de marketing basée sur un humour décalé, comme l’humour noir.

S’écarter du consensuel pour s’aventurer sur un terrain un peu plus glissant est généralement un gage de buzz.

Mais la controverse fait partie de ce qui fonctionne le mieux pour créer le buzz.

Rien de mieux en effet pour faire parler de soi que de traiter un sujet tabou, qui est régulièrement glissé sous le tapis.

Il ne faut clairement pas craindre de dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas.

Attention toutefois à ne pas aller trop loin dans la controverse.

Sinon, c’est le bad buzz qui guette, et qui peut littéralement détruire une réputation.

Comment faire le buzz en évitant le bad buzz

Le bad buzz marketing est présent à tous les coins de rue, et personne n’est à l’abri.

Il survient généralement lorsqu’une campagne marketing va trop loin dans l’humour ou la controverse.

Le bad buzz peut aussi survenir lorsqu’une marque communique de façon totalement contraire aux valeurs qu’elle véhicule.

Une campagne en décalage complet avec une image de marque risque en effet de nuire à celle-ci.

Malheureusement, beaucoup ne parviennent pas à anticiper le bad buzz.

Ils pensent créer le buzz avec une bonne campagne, et sont ainsi incapables de voir ce qui peut poser problème.

C’est d’autant plus difficile que les gens ont fortement tendance à voir le mal partout sur Internet.

Le second degré est parfois compliqué à cerner, l’écrit n’aidant pas à identifier le ton donné.

Parmi les causes fréquentes de bad buzz, le racisme est souvent en première ligne.

Le marque de vêtements H&M en a d’ailleurs fait les frais, avec une campagne pour le moins déplacée.

La firme avait en effet publié la photo d’un garçonnet noir vêtu d’un sweat portant la mention “coolest monkey” (comprenez “le plus cool des singes”).

Certes, H&M a réussi à créer le buzz dans la mesure où cette photo a beaucoup fait parler de la marque.

Mais les ventes ont littéralement dégringolé derrière, plongeant la marque dans un profond désarroi.

Et c’est l’erreur que commettent de nombreuses marques, à savoir faire le buzz à tout prix.

Certains sont en effet prêts à tout pour faire parler d’eux, même si c’est de la mauvaise façon.

Mieux vaut pourtant se cantonner à un buzz sain, au risque de détériorer durablement son image de marque.

En conclusion, il faut retenir que créer le buzz est une bonne chose, mais pas à n’importe quel prix.

Et surtout pas au détriment de valeurs humaines et morales.

1 Shares

Laisser un commentaire