Qu’est-ce que le principe du full remote ?

1 Shares

Si vous êtes en train de repenser l’organisation du travail dans votre entreprise, vous vous intéressez probablement au principe du full remote.

Pour vos collaborateurs qui n’apprécient pas passer tout leur temps au bureau, ce terme leur est très probablement familier.

Le full remote représente le Graal pour certains employés.

Pour d’autres qui ont déjà utilisé ce système de travail, il s’apparente plutôt à un cauchemar.

Les arguments en faveur de ce type de travail à distance peuvent tout aussi bien être perçus comme des inconvénients.

L’adaptation à un nouvel environnement de travail, les réunions via les réseaux sociaux, la connexion internet tangente, la réduction du contact avec ses collègues : toutes ces caractéristiques du télétravail font le bonheur des uns et le malheur des autres.

L’application du full remote peut avoir des répercussions importantes sur la dynamique de travail et sur le moral en général.

Voici donc une liste des avantages et des inconvénients pour vous permettre de choisir si, oui ou non, vous devez mettre en place le full-remote au sein de votre société.

Définition du full remote

Télétravail, travail à distance, flex office, home office, ou full remote ?

Ces termes définissent tous une organisation du travail assez particulière.

Toutefois, contrairement au télétravail, le full remote est caractérisé par l’absence quasi-totale du salarié dans les locaux de l’entreprise.

En effet, le travail à distance quant à lui, est effectué sur des périodes définies.

Si vous souhaitez vous référer au full remote avec la notion de télétravail, utilisez donc plutôt le terme de “télétravail à 100 %”.

Notez également qu’il existe une différence avec le travail à domicile en freelance.

Même si vous n’avez jamais travaillé de cette façon, vous connaissez forcément cette variante du télétravail, en tant qu’employeur ou employé.

Il existe deux types de full remote : 

  • Le semi full-remote. L’entreprise détient toujours des bureaux dans lesquels les salariés en full remote peuvent se rendre de temps à autre. Cela peut être pour assister à des réunions ou rencontrer ses collègues.
  • Le full-remote intégral. La société ne détient pas de locaux et les employés ne peuvent donc pas avoir de contact physique avec l’entreprise. Les collaborateurs ne disposent donc d’aucun bureau.

Le système de full remote est beaucoup utilisé par les nouvelles entreprises.

C’est notamment le cas des start-ups qui ont une vision du travail moderne et novatrice.

La gestion du temps est perçue différemment que dans les entreprises traditionnelles.

Certains groupes d’une grande envergure proposent également ce type de poste de travail.

Il est souvent accordé aux employés dont les postes occupés ne leurs demandent pas d’être sur le lieu de travail.

Avantages du full remote

Les avantages du full remote pour le collaborateur

Le plus gros avantage du full remote pour les employés d’une entreprise est la liberté dans l’organisation du travail.

Avoir son propre bureau à la maison est une bonne solution afin d’équilibrer sa vie professionnelle et sa vie personnelle.

Tout d’abord, les horaires sont plus flexibles.

Ensuite, travailler depuis chez soi permet de gagner du temps sur les trajets pour se rendre au bureau.

Vous pouvez éviter de passer des heures dans les transports en commun ou dans les bouchons.

Aussi, ne pas avoir un lieu de travail fixe permet de casser la routine.

Cela pourrait stimuler la créativité et la productivité des collaborateurs.

La confiance accordée aux employés de la part du chef d’entreprise peut être une source de motivation.

Cela peut également jouer sur l’ego des travailleurs, leur donner confiance en eux et les pousser à se surpasser.

Sans oublier qu’avec l’absence du manager dans les alentours, la pression au travail est moins importante. 

Les avantages pour l’employeur

Pour une entreprise ou un employeur, le full-remote est un véritable gain financier.

L’achat ou la location de locaux pour une société représente un budget considérable, sans compter l’ajout des fournitures à tout cela.

Laisser les employés travailler depuis leur domicile réduit les coûts immobiliers, car le temps d’occupation d’un poste de travail n’est jamais de 100 %.

Entre les réunions, les congés, les arrêts de travail et les déplacements, le coût par utilisateur est beaucoup plus élevé qu’il ne le devrait.

Inconvénients du “télétravail à 100 %”

Les inconvénients du full remote pour le collaborateur

Comme toute organisation du travail, le full remote présente quelques inconvénients.

En effet, comme je vous le disais auparavant, ce système ne convient pas à tous les individus.

Le manque de contact avec l’extérieur et avec les collègues peut créer un sentiment de solitude ou encore de stress pour certaines personnes.

L’isolement peut conduire au burn-out et créer une source de démotivation.

Aussi, le full remote demande une capacité d’organisation de la part des collaborateurs.

S’ils ne souhaitent pas travailler depuis leur domicile, ils doivent chercher un espace de travail.

Cela peut être un café, un espace de co-working, une bibliothèque ou autre.

Toutefois, il faut toujours vérifier les horaires d’ouvertures, la présence du wifi, mais aussi la présence de prises pour recharger son ordinateur.

Pour les employés qui souhaitent rester à la maison, il faut être en mesure de se concentrer uniquement sur son travail, de ne pas procrastiner et de ne pas se préoccuper des tâches ménagères à la place de son travail.

Les inconvénients pour l’employeur

Si l’absence des coûts immobiliers est un gros avantage du full-remote pour un employeur, la faible productivité du travail des employés peut en revanche faire perdre de l’argent à l’entreprise.

Effectivement, il est plus difficile de s’assurer de la productivité de ses collaborateurs lorsqu’ils ne sont pas au bureau.

Ne travaillant pas sous le contrôle direct de leur employeur, ils pourraient être tentés de travailler moins.

Toutefois, à l’heure actuelle, les outils digitaux permettent facilement de calculer le temps de travail et le rendement de chacun des employés.

Dernier inconvénient pour l’employeur : la nécessité d’élaborer une nouvelle stratégie de management.

En effet, manager une équipe à distance ou une équipe présente sur le lieu de travail n’est pas du tout la même chose.

Les chefs d’entreprises et les managers doivent donc trouver des solutions afin de transmettre le sentiment d’appartenance à la société, de motiver et de souder leurs équipes.

Comme vous devez le constater, tous les points que nous avons abordé auparavant dans les avantages du full remote peuvent se transformer en désavantage pour les employés et les employeurs.

1 Shares

Laisser un commentaire