Comment générer plus d’interaction sur Facebook ?

1 Shares

L’interaction Facebook est l’essence même de son algorithme.

Depuis 2018 et la mise à jour majeure déployée, le réseau social a en effet redonné au cercle proche tout son lustre d’antan.

Les pages sont donc passées au second plan, et ne subsistent plus que grâce à l’interaction qu’elles génèrent.

Tout l’enjeu pour les professionnels est ainsi devenu l’interaction sur Facebook.

Mais l’algorithme étant tatillon, en générer en tant que page est devenu compliqué.

J’ai donc décidé de vous faire part de trois de mes astuces pour gagner en visibilité sur Facebook.

Générer plus d’interaction sur Facebook grâce au contenu

Le contenu est le nerf de la guerre sur Facebook.

Les utilisateurs deviennent de plus en plus exigeants à ce sujet, et recherchent la valeur ajoutée.

Ils ne veulent plus seulement se divertir, mais aussi apprendre quelque chose grâce à leur navigation sur Facebook.

Pour générer de l’interaction sur Facebook, il faut donc tout miser sur du contenu attractif.

On choisira donc des contenus qui plaisent aux gens, comme les vidéos par exemple.

C’est en effet le meilleur choix pour une page, qui peut se démarquer tout en divertissant et en enrichissant son audience.

La durée idéale d’une vidéo Facebook est comprise entre 3 et 4 minutes, ni plus ni moins.

En outre, les vidéos sous-titrées comme les interviews ou les recettes de cuisine ont particulièrement la cote.

On n’hésitera donc pas à user et abuser de ce type de contenu.

Il faut toutefois veiller à varier les contenus proposés à ses abonnés pour générer de l’interaction sur Facebook.

On alternera ainsi entre vidéos, photos, sondages et jeux concours.

L’idée de base est toujours la même : plaire aux utilisateurs, mais aussi à l’algorithme.

Hé oui, celui-ci a bel et bien son mot à dire au sujet des interactions générées par une page.

Le cercle vertueux de l’interaction sur Facebook

Pour créer plus d’interaction sur Facebook, il ne suffit pas de faire le buzz temporairement avec un contenu viral.

Le taux d’engagement Facebook est en effet un cercle vertueux, qu’il faut entretenir coûte que coûte.

Il faut savoir que chaque nouvelle publication d’une page est d’abord montrée à 1 % de l’audience totale.

Personne n’a de prise là-dessus, l’algorithme montrant l’étendue de sa puissance en la matière.

Ensuite, tout va dépendre de l’engagement et de l’interaction suscités par cette publication.

Plus ces indicateurs sont élevés, et plus la publication va gagner en visibilité et être montrée par Facebook.

Mais dans le cas contraire, l’algorithme la pénalisera et la fera disparaître sans autre forme de procès.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que plus un post génère de l’interaction sur Facebook, et plus il est montré.

Et plus il est montré, plus il génère de l’interaction, d’où la notion de cercle vertueux.

C’est donc à vous de vous arranger pour poster des contenus qui plaisent, de façon à créer de l’interaction autour.

Mais le contenu, aussi qualitatif soit-il, ne suffit pas à générer de l’interaction sur Facebook.

Il faut aussi savoir choisir le bon moment pour le poster.

Choisir le bon moment pour poster

On le savait déjà, il existe des heures chaudes sur Facebook, auxquelles il faut poster pour être le plus visible possible.

Mais il faut pousser davantage la réflexion, en étudiant les différents pics d’interaction sur Facebook.

Les heures chaudes vont par exemple différer en fonction du secteur d’activité.

Dans le domaine de la santé par exemple, on privilégie les publications le lundi matin.

C’est en effet en sortie de week-end, après de potentiels excès, que les gens s’inquiètent de leur bien-être.

A contrario, le sport affiche des heures chaudes le vendredi soir et le week-end, surtout le dimanche.

D’une manière générale, mieux vaut poster le week-end pour générer de l’interaction sur Facebook.

Les gens seront plus disponibles et réceptifs, et donc plus enclins à interagir.

De même, vous serez sans doute vous-même plus disponible pour interagir avec vos abonnés.

C’est en effet un autre aspect important de l’interaction sur Facebook.

Toujours dans l’idée du cercle vertueux, plus vous serez présent pour votre communauté, et plus celle-ci vous le rendra.

En résumé, n’attendez pas que vos abonnés interagissent pour le faire.

Soyez présent régulièrement, postez du contenu de qualité aux heures chaudes, et vous parviendrez à générer plus d’interaction sur Facebook.

1 Shares

Laisser un commentaire