Tout savoir sur le lien externe do follow en SEO

Par Richard

03/06/2020

Que l’on soit débutant ou expert en SEO, le lien externe ne peut échapper à personne.

C’est en effet un pilier incontesté du référencement naturel.

Mais force est de reconnaître que le concept n’est pas toujours des mieux compris.

Il faut pourtant savoir que le lien externe est absolument essentiel en termes de SEO.

Quantité, mais aussi et surtout qualité sont au programme pour se constituer un bon réseau de liens.

Toutefois, pour que ce réseau soit efficace, il faut surtout et avant tout que les liens qui le constituent soient en do follow.

Le lien dofollow est le graal en SEO, surtout lorsqu’il est de qualité.

Car obtenir un bon lien dofollow et c’est quasiment l’assurance de voir les pages de son site grimper dans les SERP.

C’est pourquoi nombre de référenceurs sont tant obsédés par l’obtention de liens dofollow.

Mais qu’est-ce qu’un lien do follow exactement ?

Avant de vous en dire davantage, il me semblait nécessaire de faire un petit point sur la notion de lien externe.

Qu’appelle-t-on lien externe ?

Dans le domaine du SEO, un lien externe est un lien qui provient d’un site web différent de celui vers lequel il pointe.

Pour faire simple, prenons un exemple concret.

D’un côté, nous avons un site A qui traite des salons de jardin.

De l’autre côté, nous avons un site B qui vend des salons de jardin.

Admettons que le site A veuille proposer à ses lecteurs d’acheter un produit qu’il recommande.

Il va alors faire un lien externe vers un produit vendu par le site B.

Il convient toutefois d’opérer une distinction entre le lien externe sortant et entrant.

Le premier porte bien son nom, puisqu’il « sort » du site pour rediriger vers un autre, au nom de domaine différent.

Quant au second, également appelé backlink ou lien retour, il est dit entrant car il provient d’un site externe.

Mais en réalité, n’importe quel lien externe est par définition entrant et sortant à la fois.

Tout ceci n’est en effet qu’une histoire de point de vue.

Pour reprendre l’exemple cité plus haut, le lien fait par le site A vers le site B est un lien sortant pour le site A, et entrant pour le site B.

On appelle alors le site A le domaine référent, c’est-à-dire celui qui fait un lien externe vers un autre site.

La différence fondamentale entre des liens externes sortants et entrants, c’est la pertinence d’un point de vue SEO.

À quoi sert-il ?

Un lien externe peut paraître anodin, mais il n’en est rien.

Et ceux qui sous-estiment l’importance du linking externe en terme de SEO commettent une grave erreur.

Pour preuve, le réseau de backlinks fait partie des trois facteurs de référencement essentiels pour Google.

Mais en quoi un lien peut-il à ce point impacter le classement d’une page web dans les moteurs de recherche ?

Il faut savoir que tout est question de popularité et de confiance pour Google.

Le lien externe est un peu au référencement ce que la preuve sociale est au marketing.

Et il faut savoir qu’un site qui reçoit beaucoup de liens est considéré comme plus fiable.

La présence de backlinks signifie en effet qu’un site fait suffisamment confiance au contenu d’un autre pour faire un lien vers lui.

Et plus un site possède de backlinks, plus il est considéré comme de confiance par Google.

Ce dernier n’hésitera donc pas à bien positionner ce site dans ses pages de résultats.

Mais attention, il ne suffit pas de multiplier les backlinks pour obtenir l’estime de Google.

Depuis quelques années, cette stratégie n’est payante que si la qualité du lien est au rendez-vous.

Ce qui nous amène au point suivant : comment obtenir un bon lien ?

Les caractéristiques d’un bon lien externe

Pour être efficace d’un point de vue SEO, un lien doit être extrêmement qualitatif.

Hé oui, en matière de backlinks, ce n’est plus la quantité qui compte.

Je dis plus, car il fut un temps où Google ne s’embarrassait pas de la qualité des liens entrants.

N’importe quel lien externe faisait l’affaire, peu importait sa provenance ou sa pertinence.

On pouvait donc multiplier les liens, par le biais d’une pratique désormais blacklistée : l’achat de liens.

Entendons-nous bien : l’achat de lien a toujours cours dans le monde du référencement black hat, notamment par le bais d’agences de netlinking spécialisées dans l’achat de liens.

Mais un tel procédé est contraire au guide de bonne conduite du référencement naturel édité par Google.

C’est pourquoi cela doit se faire de manière la plus naturelle possible.

En gros, tout lien externe qui ne paraît pas naturel, ou paraît obtenu par le biais d’un procédé douteux, pénalise le site vers lequel il pointe.

Il faut donc veiller à obtenir un lien qui paraisse le plus naturel possible aux yeux de Google.

Cela passe notamment par la provenance de backlink sur des sites à forte autorité.

Un lien donné par un site considéré comme peu fiable par Google n’est pas un bon lien.

Imaginez qu’un restaurant vous soit recommandé par quelqu’un qui est réputé pour son mauvais goût en matière de cuisine.

Vous ne suivriez certainement pas sa recommandation, et iriez déjeuner ailleurs.

C’est exactement la même chose pour Google et les liens externes.

Attention également à la thématique du backlink obtenu.

Il faudra notamment veiller à ce que le contenu des deux sites traitent de la même thématique.

Obtenir un lien externe de la part d’un site traitant du marketing sur un site traitant des salons de jardin n’est pas pertinent.

Il faut garder à l’esprit que Google privilégie les backlinks naturels.

En outre, les liens externes d’un même site doivent être diversifiés afin de ne pas éveiller les soupçons.

Évitez par exemple d’avoir plusieurs liens provenant d’un seul et même site.

Variez aussi les ancres sur lesquelles vous placez vos liens externes, et ne les mettez pas tous au même endroit (une ancre est le texte qui fait office de support au lien).

Bref, respectez la logique et le bon sens.

Obtenir des liens externes est essentiel pour le référencement, mais n’est pas toujours simple.

Pour obtenir des backlinks de façon naturelle, le guest blogging reste la meilleure option.

Cette pratique consiste à obtenir un lien externe par le biais de ce que l’on appelle un article invité.

Un article invité, c’est tout simplement un article rédigé par un blog A et publié sur le blog B.

Je ne vais pas revenir sur tous les avantages de cette pratique, que j’ai déjà détaillés dans mon article sur le guest blogging en seo.

Il faut toutefois veiller à bien respecter les critères d’un bon lien externe.

On choisira notamment un site traitant de la même thématique, et possédant un indice d’autorité satisfaisant.

Enfin, on veillera à ce que le lien externe soit en do follow.

Qu’est-ce qu’un lien do follow ?

Le SEO regorge d’anglicismes et de termes techniques tous plus compliqués les uns que les autres.

Pour comprendre le principe d’un lien do follow, utilisons l’image d’une pyramide de baignoires.

Celle qui se trouve au sommet contient tout le jus SEO d’un site web.

Cette baignoire, à travers l’utilisation de liens internes et externes, va propager le jus qu’elle contient à d’autres baignoires.

Ces baignoires, plus petites, vont à leur tour propager leur jus à d’autres, et ainsi de suite.

Voilà, en substance, comment on propage le jus d’un site web pour améliorer son positionnement dans les SERP.

Mais pour propager le jus en question, encore faut-il que le robinet de la baignoire soit ouvert.

Et c’est exactement ce que symbolise le lien dofollow : un robinet ouvert.

Par opposition au lien nofollow, qui lui est un robinet fermé.

Ajouter une balise do follow à un lien externe permet à Google de comprendre qu’il doit prendre en compte ce lien pour le référencement de la page web.

A contrario, une balise en no follow lui indique qu’il ne faut pas prendre en compte le lien.

Voilà pour l’explication, mais pourquoi tout le monde s’arrache-t-il ce fameux lien do follow ?

Pourquoi vouloir un lien dofollow ?

Comme nous venons de le voir, tout l’intérêt du lien dofollow est de propager le jus d’un site.

Et c’est particulièrement important, car Google accorde plus de poids aux sites dont le jus se propage beaucoup.

En gros, plus un site possède de liens en do follow qui pointent vers lui, et plus Google le considérera comme fiable.

Cela signifie en effet que d’autres sites lui accordent suffisamment de crédit pour le mentionner.

De plus, tout le monde sait désormais que les backlinks sont importants dans le référencement d’un site Internet.

Mais les liens perdent grandement de leur intérêt s’ils passent en nofollow, puisqu’ils ne propagent pas de jus.

Voilà pourquoi il est toujours plus judicieux d’obtenir des liens en dofollow.

Attention toutefois à ne pas accepter n’importe quel lien do follow, au risque de nuire au référencement.

Comment obtenir un lien en do follow ?

La plupart du temps, il n’y a aucune démarche à faire pour obtenir un lien en dofollow.

C’est en effet souvent le fruit d’une démarche spontanée de la part d’un site web.

Cela peut aussi être le résultat d’une erreur stratégique, par ignorance ou incompétence de la part de celui qui donne le lien.

Toujours est-il que la plupart des liens dofollow sont obtenus sans aucune demande.

Mais derrière cette apparente générosité se cache un redoutable piège, relative à la qualité du lien.

Il faut en effet savoir qu’un lien dofollow perd grandement de sa valeur s’il émane d’un site considéré comme douteux par Google.

Pensez donc à vérifier régulièrement via un outil dédié les liens qui pointent vers votre site.

Pour obtenir un lien do follow, vous pouvez aussi recourir à l’article invité ou à l’échange d’article.

Il vous suffit de fournir à un site web un texte rédigé par vos soins, contenant un lien do follow vers une page de votre site et que ce site en fasse de même.

Attention toutefois à bien espacer la publication de vos articles d’un minimum de 3 mois pour éviter toute pénalité.

Par ailleurs, veillez à ne pas tomber dans le piège du dofollow systématique.

Si vous mettez des liens dofollow partout sur Internet, Google risque en effet de considérer cela comme une tentative de fraude.

Votre site serait alors blacklisté, et votre référencement dégringolerait.

Retenez donc cette règle d’or, qui vaut pour tout en seo : qualité, et non quantité.

À propos de l'auteur

Consultant en webmarketing et entrepreneur depuis 2013, j’ai créé l’un des sites leader sur la séduction en France avec 1,2 millions de visiteurs annuels et plus d’un millier d’hommes coachés.
En 2017 je décide de créer le site ApprentiMillionnaire et sa chaîne YouTube associée pour aider les entrepreneurs à développeur un business en ligne rentable.

Richard

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Rejoignez la communauté

Recevez par email des vidéos et conseils exclusifs pour développer votre business

>