Comment utiliser le marketing de réseau ?

Vente multiniveau, marketing relationnel, MLM ou vente en réseau, il existe beaucoup de noms pour parler du marketing de réseau.

Cette technique de marketing n’est pas nouvelle, et elle est souvent confondue avec le système pyramidal, qui lui est illégal.

Le marketing de réseau, vous l’avez probablement approché sur les réseaux sociaux sans vous en rendre compte.

Ce sont ces fameuses offres de travail alléchantes qui vous promettent de travailler peu et de gagner très bien votre vie.

Vous devenez distributeur et faites la promotion d’un produit sur vos réseaux sociaux ou autour de vous.

Argent facile ou réelle méthode de travail ?

Pour répondre à cela, nous allons découvrir plus en détail la technique du marketing de réseau.

Qu’est-ce que le marketing de réseau ou MLM ?

Le marketing de réseau, multi level marketing en anglais, est une structure qui fait partie du réseau de vente.

Afin de gagner leur vie, les revendeurs, aussi appelés distributeurs, font la promotion de services ou produits, mais pas seulement.

La rémunération est également basée sur un principe de parrainage.

Plus le redistributeur parraine de nouvelles recrues, plus son chiffre d’affaires augmentera.

En effet, il ne gagne pas simplement des commissions sur ses ventes, mais également sur celles réalisées par ses “filleuls”.

Pour une entreprise, le but de cette technique de vente est de réduire le nombre d’intermédiaires, et donc ses coûts.

En effet, les marques économisent de l’argent sur le recrutement, ainsi que sur la publicité.

Pour illustrer cette technique de vente, nous pourrions imaginer que Martin ait décidé de dégager un revenu complémentaire grâce au marketing de réseau.

Pour cela, il s’associe avec une marque de barres protéinées pour les sportifs.

Il utilise ses réseaux sociaux et ses relations afin de promouvoir les produits et réaliser des ventes.

Voici la première manière pour lui de générer de l’argent.

Ensuite, Manu décide de rejoindre l’aventure grâce au parrainage de son collègue Martin.

Martin va donc obtenir une seconde rentrée d’argent grâce à Manu.

Effectivement, en plus de ses propres ventes, il touchera un pourcentage sur toutes les ventes de son filleul, Manu.

Quelles sont les étapes pour débuter son marketing de réseau ?

1. Utiliser son réseau existants : les contacts personnels

La première façon pour développer ses ventes en Marketing de réseau est d’utiliser la puissance de son propre réseau.

En effet, les personnes les plus proches de vous sont généralement celles qui vous accordent plus facilement leur confiance.

Vous ne vous en rendiez peut-être pas encore compte, mais votre réseau est très probablement plus important que vous ne le pensiez.

Vous pouvez réaliser une classification des membres de votre entourage en commençant par votre famille, vos amis (plus ou moins proches), vos collègues et autres contacts professionnels, ainsi que les connaissances avec qui vous n’avez plus de contact.

Si vous ne savez pas comment les contacter, voici une liste non-exhaustive des outils de contact qui pourront vous être utiles :

  • les contacts enregistrés sur votre téléphone (envoyez un SMS) ;
  • les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn ou Viadeo ;
  • les boites mail ;
  • les réseaux sociaux (Instagram, Twitter, Facebook, etc.).

Après l’élaboration de votre liste, il ne vous reste plus qu’à reprendre contact avec votre entourage de manière subtile.

Si vous n’arrivez pas à contacter tout le monde en privé, publiez un statut en taguant des personnes qui seraient susceptibles de vous donner de la visibilité qualifiée.

2. Faire grandir son cercle d’influence

Une fois que vous aurez épuisé vos ressources proches, vous allez devoir trouver un nouveau levier de visibilité afin de continuer à augmenter vos ventes.

En faisant grandir votre cercle d’influence, vous aurez davantage de chances de toucher de nouveaux prospects et d’avoir un marketing de réseau efficace.

Dans le cas présent, ce sont les influenceurs qui peuvent vous être d’une grande utilité.

Il faut savoir qu’environ 80 % des internautes sont des “fans”, des internautes majoritairement silencieux et suiveurs. Les 20 % restants sont les :

  • nano-influenceurs ;
  • vrais fans ou ambassadeurs (réguliers, fidèles, actifs) ;
  • micro-influenceurs (ciblent des sujets précis dans leurs publications) ;
  • pro-influenceurs (leaders d’opinion et médias) ;
  • stars (les célébrités et personnalités reconnues).

En fonction de votre marque ou de l’entreprise que vous représentez, vous pouvez faire appel à ce type de relais de croissance et de communication.

Lors de votre sélection, soyez réfléchis.

Sélectionnez des profils qui sont en rapport avec votre domaine.

Ne vous laissez pas non plus éblouir par le nombre de followers, et intéressez-vous au taux d’engagement.

3. Être actif sur Internet

À l’heure actuelle, beaucoup de relations se créent ou se maintiennent grâce à Internet.

Toutefois, il n’est pas toujours évident d’entrer en contact avec tout le monde sans passer trop de temps connecté.

Si vous souhaitez avoir un marketing de réseau qui se développe organiquement, je vous conseille vivement de d’utiliser des supports de communication qui créent du trafic.

Ainsi, vous pourrez toucher vos clients potentiels sans être connecté en permanence.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser le réseau social Facebook et créer des groupes/forums par exemple.

Une fois le groupe lancé et actif, les membres pourront le faire vivre tout seul et vous n’aurez plus besoin d’être actif en permanence.

Plus efficace encore selon moi, il s’agit de créer un site internet et de tenir un blog.

Les moteurs de recherche tels que Google sont les principales sources d’informations des internautes.

De plus, le site web présente beaucoup davantage.

Bien référencé, vous bénéficiez d’une visibilité durable.

À travers vos articles de blog, vous pourrez mettre en lumière votre savoir-faire dans une thématique précise.

Toutefois, il faudra toujours l’alimenter régulièrement et répondre aux commentaires.

Pour cela, vous pouvez d’ailleurs faire appel à un rédacteur web SEO.

4. Soigner sa e-réputation

Vous l’aurez compris, le marketing relationnel se base sur la confiance que les internautes ont en vous, ou en vos produits.

Pour cela, vous devez avoir une bonne image sur les réseaux sociaux.

N’hésitez pas à demander à vos collègues, amis et collaborateurs de vous laisser des recommandations sur LinkedIn par exemple.

Si vous devez parrainer des connaissances, faites également attention que ces dernières aient une bonne e-réputation

Dans le cas contraire, vous ne seriez pas gagnant dans cette collaboration.

Quoi qu’il en soit, il est important de proposer des produits de qualité.

Les produits ayant mauvaise réputation ne fonctionnent jamais très longtemps sur Internet.

De plus, si vous ne croyez pas en vos produits et vos collaborateurs non plus, le marketing de réseau ne sera pas viable.

Comme lorsque l’on adopte n’importe quelle technique marketing, il est important d’analyser les résultats.

Afin de mesurer l’impact de votre marketing de réseau, pensez à utiliser les indicateurs comme les KPI digital.

Laisser un commentaire