panier e-commercepanier e-commercepanier e-commerce

Panier e-commerce : 10 astuces efficaces pour optimiser la page de paiement

Par Richard

26/02/2020

La page panier e-commerce est parfois difficile à optimiser.

C’est pourtant une première étape essentielle à la conversion, et ô combien importante.

La page panier e-commerce est en effet ce qui permet au prospect de concrétiser son achat.

Mais voilà, plus le prospect avance vers l’achat, plus celui-ci devient naturellement inquiet.

La page panier doit donc le rassurer et le mener sereinement jusqu’à la conversion.

C’est pourquoi il est indispensable de proposer une page panier e-commerce optimisée en ce sens.

Voici tous mes conseils pour tirer le meilleur parti de cette étape délicate.

1. Une page panier e-commerce limpide

La première règle à respecter pour un panier e-commerce optimisé, c’est la clarté.

Il ne faut jamais oublier que l’acheteur e-commerce est peu enclin à accorder sa confiance.

Impulsif, il n’hésitera pas à quitter le site sans ménagement si la page panier n’est pas suffisamment limpide.

Il faut donc veiller à organiser convenablement sa page panier e-commerce.

Cela passe notamment par l’affichage précis du processus de commande et de son avancée.

Créez un fil d’Ariane retraçant les étapes de la commande, afin que le client sache à tout moment où il en est.

Optez également pour des boutons cliquables bien visibles et stratégiquement situés.

C’est particulièrement le cas du bouton valider, élément central de la page panier e-commerce.

Attention en revanche au bouton retour.

Même si celui-ci doit être visible afin de ne pas donner un sentiment d’insécurité au client, il ne faut pas non plus en abuser.

Veillez notamment à choisir la bonne redirection avec le bouton retour : page panier, accueil du site, catégorie…

C’est à vous de voir quelle redirection est la plus judicieuse.

2. Une page paiement réduite au strict minimum

La page de paiement doit faciliter la conversion du prospect en client.

À ce titre, celle-ci doit être construite de manière à faciliter l’aisance cognitive, c’est-à-dire la facilité avec laquelle le cerveau traite l’information.

Or, plus une page est surchargée d’informations, et plus l’aisance cognitive est faible.

Pour une page de paiement efficace, on évitera donc les fioritures et autres distractions pour le client.

Les images superflues font par exemple partie des sources de distraction inutiles et délétères pour la conversion.

En revanche, il faut veiller à mettre les informations importantes en évidence.

Élément essentiel de la page paiement, le prix doit notamment être bien visible et facile à lire.

Préférez par exemple le sigle € au mot euros écrit en toutes lettres, afin de ne pas perturber le cerveau.

Veillez également à simplifier au maximum le processus de paiement.

De nombreux abandons de panier sont en effets dus à un processus de commande trop long ou trop compliqué.

Pour y parvenir, pensez votre page de paiement de manière à permettre à un enfant d’acheter.

Elle doit être le plus claire possible pour l’utilisateur.

Ceci, toujours dans le but de rassurer au maximum les acheteurs.

3. Rassurer l’acheteur, un pré-requis essentiel en e-commerce

L’e-commerce est un domaine délicat, qui possède ses propres codes.

Contrairement à la vente physique, la vente en ligne suscite en effet davantage de méfiance chez l’utilisateur.

Ne pouvant pas voir ce qu’il achète, et en l’absence de conseiller physique, ce dernier se retrouve ainsi livré à lui-même.

Il ne peut donc compter que sur lui-même pour remplir son panier e-commerce.

Il faut donc le rassurer au mieux, afin de le mener jusqu’à l’achat en toute sérénité.

Outre la possibilité de revenir en arrière à chaque étape, vous pouvez notamment proposer une fonctionnalité de sauvegarde de panier e-commerce.

Souvent décriée, cette fonctionnalité peut pourtant permettre de sauver de nombreuses ventes.

L’acheteur e-commerce a en effet besoin de réfléchir et de mûrir son achat.

Or, lui permettre de sauvegarder son panier pour plus tard lui offre davantage de temps pour y réfléchir.

Ce dernier sera alors plus enclin à revenir à son panier plus tard.

Sachez aussi que la sauvegarde de panier permet d’obtenir l’email de l’utilisateur.

Cette fonctionnalité peut donc s’inscrire dans une stratégie d’acquisition de leads.

Attention en revanche à bien le relancer suite à la sauvegarde de panier e-commerce.

Cela fait d’ailleurs partie des fonctionnalités proposées par Shopify, dont je vous parlerai en fin d’article.

En plus de tout ceci, on pourra également rassurer le client en garantissant un paiement sécurisé.

Donnée sensible s’il en est, le numéro de carte bancaire est en effet difficile à confier pour beaucoup de gens.

La garantie d’un paiement sécurisé affichée sur la page panier e-commerce permet donc d’inspirer confiance.

De même, afficher les coordonnées de contact de l’entreprise sur la page panier est un gage de sécurité supplémentaire.

N’hésitez donc pas à vous rendre disponible hors de la page contact de votre site e-commerce.

4. Page de paiement : une page, plusieurs étapes

La plupart des sites e-commerce ont mis en place un processus de commande en plusieurs étapes.

Il faut souvent créer un compte, puis renseigner ses informations de livraison et de facturation.

Ce n’est donc qu’après plusieurs pages que le client arrive jusqu’à la page de paiement.

Or, comme nous venons de le voir, un processus trop long ou l’obligation de créer un compte entraînent de nombreux abandons de panier.

C’est pourquoi certaines boutiques en ligne proposent désormais une page unique et tout en un.

Certains sites proposent également de passer directement au paiement sans créer de compte.

On retrouve donc sur la page paiement à la fois les informations de livraison et de paiement.

Une étude menée par Elastic Path en 2010 a d’ailleurs observé un taux de conversion 21,8 % plus élevé.

Pour le démontrer, l’entreprise a réalisé un A / B test sur sa boutique en ligne, avec une page unique et une double page de paiement.

Et c’est la première qui a bénéficié du taux de conversion le plus élevé.

La page paiement unique est donc un excellent moyen d’augmenter ses ventes en ligne si celle-ci s’adapte à votre produit, votre marché cible etc.

Attention toutefois à ne pas surcharger la page paiement unique sous couvert de simplifier le processus.

Une page de paiement qui se poursuit sous la ligne de flottaison nuit par exemple à la conversion.

Il faut donc veiller à garder une page simple, même si elle est tout en un.

5. Un récapitulatif de panier e-commerce clair

Rassurer le client passe aussi par un récapitulatif de panier e-commerce clair et précis.

Il faudra notamment éviter toute distraction susceptible de perturber l’utilisateur avant l’achat.

Bien sûr, vous pouvez intégrer quelques éléments de cross selling, mais n’en abusez pas.

N’oubliez pas non plus d’afficher le montant des frais de port le plus tôt possible.

Environ 55 % des gens sont en effet freinés par des frais de livraison trop élevés.

Et le risque est encore plus élevé quand l’utilisateur découvre le montant des frais au tout dernier moment.

Un effet de surprise pas vraiment apprécié, qu’il faut à tout prix éviter.

Affichez donc les frais de livraison dès le début de votre panier e-commerce.

En outre, veillez à afficher le récapitulatif du produit directement dans le panier.

Le client verra ainsi toutes les informations du produit qu’il souhaite acheter, et n’aura pas besoin de retourner sur la fiche.

Ceci permettra de faciliter la progression du client dans le tunnel de conversion.

D’une manière générale, tâchez de simplifier la page panier e-commerce au maximum pour augmenter vos ventes.

6. Lutter contre l’abandon de panier

Si les causes de l’abandon de panier sont multiples, elles ne sont pas toujours faciles à identifier.

Il faudra donc lutter contre l’abandon de panier en travaillant correctement sa page panier.

Comme nous l’avons vu précédemment, cela commence par un processus de commande simplifié au maximum.

Création de compte à rallonge, distractions en tout genre sur la page panier…

Tout ceci nuit gravement à la conversion, et donc à l’achat.

Je vous parlais également plus haut des frais de port trop élevés, qui constituent un véritable frein à l’achat.

Mais le manque de choix dans les modes de livraison fait aussi partie de cette catégorie.

N’oubliez jamais que les gens préfèrent toujours avoir le choix, notamment dans le cadre des modes de livraisons comme nous le verrons par la suite.

Enfin, n’oubliez pas de relancer le prospect de façon systématique après chaque abandon de panier.

Cette démarche sera en effet déterminante pour sauver vos ventes.

7. Les moyens de paiement, le nerf de la guerre

Il en est de même pour les moyens de paiement, qui rassurent l’utilisateur.

D’ailleurs, sachez que le manque de moyens de paiement est responsable d’environ 8 % des abandons de panier.

Une page paiement qui ne propose qu’un seul moyen de paiement n’est donc pas optimisée.

Il faut en effet proposer au moins deux moyens de paiement à l’utilisateur, afin de lui laisser le choix.

Parmi les modes de paiement à privilégier, la carte bancaire et PayPal.

Ce dernier possède d’ailleurs un double avantage, permettant de simplifier davantage le processus.

D’une part, c’est un moyen de paiement parfaitement sécurisé, qui rassure les acheteurs.

Un avantage certain quand on sait que le manque de confiance lors du paiement est responsable de 19 % des abandons de paniers.

D’autre part, Paypal permet de simplifier encore plus la page de paiement.

L’utilisateur disposant d’un compte PayPal peut en effet y enregistrer ses informations de paiement.

Il lui suffira alors de se connecter à son compte pour régler ses achats en un clic.

Paypal est donc un incontournable de la page de paiement.

8. La livraison pour optimiser une page de paiement e-commerce

La livraison est très importante pour améliorer le taux de conversion d’une page de paiement.

Elle fait en effet partie de ces fameux frais annexes non prévus par le client au moment de l’achat.

Une très mauvaise surprise, qui en dissuade finalement plus d’un d’acheter le produit ajouté au panier.

Il vous est certainement déjà arrivé de déchanter en voyant votre commande passer de 30 à 40 euros sur la page paiement.

Ceci est généralement du à des frais de livraison trop élevés.

Proposer une livraison gratuite est donc un excellent moyen de faciliter la conversion.

C’est d’ailleurs souvent une stratégie marketing bien plus payante qu’une remise sur le prix du produit en lui-même.

Dans l’esprit du client, une livraison offerte supprime en effet les frais annexes sur la page paiement.

Le prix reste donc le même que celui qu’il était prêt à payer à la base, limitant ainsi les mauvaises surprises.

Dans la même veine que les moyens de paiement, il est également important de laisser le choix du mode de livraison.

Si la livraison en point relais est généralement gratuite, il faut en effet proposer au moins un mode de livraison à domicile.

La livraison express est aussi très appréciée des clients les plus pressés.

Même si elle est souvent plus chère, ces derniers pourront en effet recevoir leur colis très rapidement.

La livraison gratuite sur la page paiement pourra notamment vous permettre de pratiquer la vente additionnelle.

9. La vente additionnelle sur une page paiement

La page de paiement est une bonne occasion de proposer une vente additionnelle au client.

Up selling, cross selling ou encore order bump, c’est en effet le moment idéal pour augmenter le montant du panier.

Attention cependant à ne pas forcer la main à l’acheteur, au risque de le conduire à l’abandon de panier.

La vente additionnelle doit toujours se faire de façon subtile, et dans une optique de valeur ajoutée.

Autrement dit, si l’acheteur n’a pas le sentiment d’avoir besoin du produit proposé, il ne l’achètera pas.

10. Quel logiciel e-commerce utiliser pour une page panier au top ?

En matière de logiciel e-commerce, il y en a 3 que les web entrepreneurs affectionnent tout particulièrement pour construire leur page panier.

Ce sont Shopify et ThriveCart.

Shopify est un logiciels complet, qui fonctionnent en mode SaaS.

Il est le numéro 1 dans le monde en ce qui concerne les logiciels de création de boutique en ligne.

ThriveCart, quant à lui, est aussi un logiciel SaaS.

Mais contrairement à Shopify, celui-ci se focalise uniquement sur la création et de gestion de panier e-commerce.

Vous pouvez donc uniquement vendre des produits physique sur internet (en sus des habituels produits numériques).

Notez tout de même qu’il peut être intégré à Shopify pour encore plus d’efficacité (même si je ne vous le recommande pas spécialement).

Concernant les fonctionnalités, les deux compères ont tout ce qu’il faut pour optimiser au mieux la page panier e-commerce de sa boutique en ligne.

Ainsi, si vous êtes à la recherche d’une solution tout-en-un, dirigiez vous vers Shopify.

Dans le cas contraire, si vous créez une boutique en ligne avec un logiciel open source comme WordPress et WooCommerce, ThriveCart sera un allié de taille pour augmenter vos conversions.

Mais quel que soit votre choix, soyez sûr d’obtenir une page panier parfaitement optimisée.

À propos de l'auteur

Consultant en webmarketing et entrepreneur depuis 2013, j’ai créé l’un des sites leader sur la séduction en France avec 1,2 millions de visiteurs annuels et plus d’un millier d’hommes coachés.
En 2017 je décide de créer le site ApprentiMillionnaire et sa chaîne YouTube associée pour aider les entrepreneurs à développeur un business en ligne rentable.

Richard

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Rejoignez la communauté

Recevez par email des vidéos et conseils exclusifs pour développer votre business

>