Quelle plateforme en ligne et solution de paiement e-commerce utiliser pour son business ?

Par Richard

02/06/2022

0 Partages

Thrivecart, Samcart, PayKickstart, WooCommerce, Shopify Payments ou encore Clickfunnels.

Ces noms vous disent certainement quelque chose, et pour cause.

Ces plateformes de paiement en ligne (à ne pas confondre avec une solution de paiement en ligne comme PayPal ou Stripe) sont aujourd’hui utilisées par une très grande partie du parc web entrepreneurial.

Et bien que ces plateformes soient d’excellentes factures, elles ont, comme pour tout logiciel, leurs avantages et leurs inconvénients.

Mais au-delà de leurs spécificités, elles répondent surtout à des besoins différents.

Et ce n’est pas toujours simple d’en choisir une, surtout quand on ne sait pas réellement ce qu’elles proposent.

J’ai donc entrepris de réaliser un petit comparatif de ces plateformes de paiement ainsi que des différentes solutions de paiement proposé sur le marché pour vous aider à y voir un peu plus clair.

Tout savoir sur les différentes plateformes de paiement en ligne

Plateforme dédiée VS plateforme intégrée

Avant tout, vous devez savoir qu’il existe deux types de plateformes de paiement en ligne sur le marché.

Il s’agit notamment des plateformes de paiement dédiées et des plateformes de paiement intégrées. 

Mais quelles différences entre les deux ?

D’un côté, la plateforme dédiée à l’avantage de pouvoir être intégrée sur n’importe quel site de vente ou boutique en ligne.

C’est le cas notamment des outils comme Thrivecart, Samcart ou PayKickstart qui offrent à leurs utilisateurs la possibilité de créer et gérer leur pages de checkout ou pages de paiement afin que les clients puissent finaliser leur achat en toute tranquillité. 

De l’autre côté, la plateforme intégrée à l’avantage de se fondre parfaitement dans l’écosystème du logiciel qui l’héberge et évite de se fait tout problème de compatibilité.

C’est notamment le cas des plateformes de paiement en ligne intégrées aux célèbres solutions e-commerce comme Shopify et Woocommerce ainsi qu’aux outils de création de tunnels de vente comme ClickFunnels. 

En somme, les plateformes de paiement dédiées sont destinées aux sites qui ne disposent pas encore d’une interface de paiement, tandis que les plateformes intégrées font déjà partie intégrante d’une solution en particulier. 

Vous me suivez jusque-là ?

Si ce n’est pas le cas, pas de panique.

Nous allons nous intéresser aux différentes fonctionnalités de chacune de ses solutions afin que vous puissiez y voir plus clair. 

Les fonctionnalités des plateformes de paiement en ligne

Commençons notre petit comparatif en faisant un tour du côté des différentes fonctionnalités offertes par nos plateformes de paiement en ligne.

  • Thrivecart

ThriveCart est un logiciel pour l’e-commerce fonctionnant en mode SaaS.

Cela signifie qu’il suit le modèle d’un cloud, avec une solution hébergée en externe et que, de ce fait, aucune installation n’est requise.

Vous pouvez utiliser le logiciel aussi bien sur un site WordPress que sur un site propulsé par Joomla ou Drupal par exemple.

En toute honnêteté, il est difficile de trouver mieux que Thrivecart en termes de plateforme de paiement en ligne.

J’avais déjà eu l’occasion de vous parler de ses nombreuses fonctionnalités au cours de mon test de Thrivecart.

Ce logiciel de création et gestion de panier est tellement complet que les possibilités sont infinies.

Thrivecart permet notamment de créer une page produit de A à Z : description, ajout de photos, options de paiement …

Ainsi que des pages d’upsell et downsell proposant la fonctionnalité 1 clic Upsell.

Cette plateforme de paiement offre également un système de gestion des affiliés très complet via sa plateforme d’affiliation et de Joint Venture.

Par celle-ci vous pouvez déterminer votre taux de commission, et l’augmenter en fonction du type d’affilié.

Vous aurez aussi accès aux statistiques de chaque affilié, et obtiendrez un aperçu des ventes effectuées pour chacun.

Enfin, vous retrouverez également une fonction A/B test, un système de coupons de réduction, l’order bump ainsi qu’une multitude d’intégration par API (Shopify, Zapier, Thrive Apprentice, Mailchimp, Active Campaign).

  • PayKickstart

PayKickstart est une excellente plateforme de paiement.

Robuste, elle propose de nombreuses fonctionnalités destinées à mieux convertir et gérer plus facilement ses ventes, ses clients et ses affiliés.

Par exemple, PayKickstart propose :

  • Plusieurs méthodes de paiement : CB (American Express, MasterCard, Visa, Stripe), Apple Pay, Google Pay, Paypal et même le SEPA (ce que ne propose pas encore ThriveCart).
  • Une solution de paiement en ligne : nommé Connect, elle permet de faire des économies sur les frais de transaction. Seulement 2.5% + $0.25 contre 2,9% + 0,25 € pour Stripe et 2,9% (mais uniquement disponible pour les USA et le Canada actuellement).
  • Une facturation dynamique : par paliers, par quantité, au compteur, frais d’installation (paiement unique la première fois puis abonnement fixe ou dynamique).
  • De nombreuses intégrations : analytics, CRM, emailing, espace membres… c’est actuellement pas moins de 80 intégrations qui sont disponibles chez PayKickstart.

Outre cela, la plateforme proposes d’autres fonctionnalités comme :

  • Le dunning.
  • La communication multi canal : email, sms (par texte ou Voice Mail) et notification (via leur propre logiciel).
  • Un Dashboard permettant de visualiser et gérer toutes les données utiles des clients.
  • L’accès à +50 template de page checkout.
  • Le formulaire embarqué ou en popup.
  • Les coupons de réduction.
  • L’order bump et le 1 click Upsell.
  • La popup en exit intend lorsqu’un client est sur le point de quitter la page de paiement.
  • Le tracking par pixel.
  • Une plateforme pour la gestion des affiliés.
  • Des rapports d’analytics poussés.

Alors bien évidemment, le logiciel n’est pas parfait et quelques fonctionnalités sont encore manquantes comme l’a/b testing.

Mais PayKickstart est en tout point l’un des plus féroce concurrent de ThriveCart.

Vous le procurer ne serait donc pas une mauvaise décision en soit.

  • Clickfunnels

Clickfunnels est un logiciel tout en un qui permet de créer des tunnels de vente à fort potentiel de conversion.

C’est d’ailleurs l’argument majeur avancé par Russell Brunson, créateur du logiciel.

De la page de capture de mail, à la page de confirmation en passant par la page de vente, la page panier et autres pages d’upsell et de downsell, tout a été fait pour que vos tunnels de vente convertissent un maximum de vos prospects en clients.

De facto, Clickfunnels n’a pas été développé à la base pour être le spécialiste de la plateforme de paiement en ligne.

Cela se ressent donc dans la richesse de ses fonctionnalités.

Il vous manquera, par exemple, certain(e)s :

  • Processeurs de paiement comme Apple Pay, Google Pay etc.
  • Mode de facturation (dynamique comme PayKickstart etc.).
  • Type d’affichage (embarqué etc.).
  • Coupon de réduction.
  • Fonctionnalités liées à la gestion de votre système d’affiliation.
  • Etc…

Toutefois, et si vous recherchez un logiciel tout-en-un capable de gérer votre business en ligne, nul besoin de passer par ThriveCart, SamCart ou toute autre plateforme de paiement en ligne.

Celle proposée par Clickfunnels fera parfaitement l’affaire au regard de certaines fonctionnalités un peu « superflues » des spécialistes en la matière ou des rapports Analytics bien plus précis et facile d’accès proposés aux utilisateurs restants dans l’écosystème Clickfunnels.

  • Shopify Payments

Shopify est une plateforme dédiée à la création de sites et de boutiques e-commerce.

En d’autres termes, c’est un CMS qui est proposée sous la forme d’une solution tout en un en SAAS et qui est principalement axé sur la vente de produit physique.

En tant que tel, Shopify est donc la solution idéale pour les commerçants ne disposant d’aucune connaissance préalable en développement web.

Mais sa plateforme de paiement en ligne est-elle réellement efficace et aussi performante que ThriveCart ou PayKickstart ?

Pour le savoir, penchons-nous un instant sur les possibilités qu’elle offre.

Tout d’abord, vous aurez la possibilité de connecter plus de 100 passerelles de paiement sur votre boutique dont les principales sont Stripe, PayPal et PayPlug.

Outre les paiements par carte bancaire, vous avez la possibilité d’ajouter d’autres moyens de paiement comme Apple Pay, Amazon Pay, Facebook Pay et même les paiements en Cryptomonnaie !

Pour pouvoir accepter les paiements via Google Pay le recours à Shopify Payments est nécessaire.

Cette solution permet également ne pas avoir à payer les frais de commission de Shopify, de faire du change (encaissement en dollars reçu en euros) ou bien encore d’accepter le paiement en plusieurs devises.

Toute ceci, bien entendu, ne sera utile que si et seulement si vous créez votre page panier et tout le tunnel post achat.

Et de ce côté, plusieurs informations à vous transmettre.

Du côté du design de la page panier tout d’abord, nombres d’éléments sont personnalisables :

  • L’image de fond pour la bannière
  • Le logo
  • La couleur de fond
  • La couleur des champs de formulaire
  • La police d’écriture
  • Le bouton de paiement

Bien que la création de page panier e-commerce un minimum professionnel soit possible, l’éditeur est bien en dessous de ce que propose la concurrence.

Dans le cas de Thrivecart, par exemple, les possibilités d’édition sont beaucoup plus poussées. 

Entre autres choses, vous serez en mesure de créer un formulaire destiné à recueillir des informations supplémentaires sur votre clientèle.

Cela peut aller de son nom, à son adresse en passant ses coordonnées ou encore le nom de son entreprise.

Il est aussi possible de modifier l’ordre des différents champs proposés ou encore de les personnaliser.

D’ailleurs, l’un des nombreux avantages de Thrivecart repose aussi sur le fait qu’il propose différentes options de paiement.

À ce jour, il y en a 4 : le paiement à frais uniques, l’abonnement récurrent, la rémunération fractionnée et le paiement selon le prix de votre choix. 

Et enfin, contrairement à la plupart de ses concurrents et à Shopify Payments, Thrivecart propose une application qui permet de calculer automatiquement les taxes dans de nombreux pays, notamment ceux de l’Union européenne.

Aussi, concernant le tunnel post achat, il vous sera impossible d’en créer un sans l’ajout d’application tierce (sachant qu’il en existe plusieurs, impossible pour moi de vous faire un retour dessus).

Encore une fois, ce n’est pas le cas d’autres plateformes de paiement comme PayKickstart.

Cette dernière dispose effectivement de son propre service de traitement, ce qui contribue grandement à fluidifier le processus de paiement. 

De plus, PayKickstart est une des rares plateformes à accepter plus de 135 devises (à l’instar de Thrivecart qui n’en prend en charge que 22).

Elle fait aussi partie des plateformes qui offrent une compatibilité parfaite avec des logiciels comme ActiveCampaign, MailChimp, Zapier, ClickFunnels ou encore Braintree. 

Malheureusement, la plupart des fonctionnalités de cette plateforme de paiement ne sont disponibles qu’aux États-Unis et au Canada.

Vous vous en doutez, ce n’est pas le cas de Shopify qui est une solution à dimension internationale. 

Bref, vous l’aurez compris, toutes ses solutions ont chacune leurs lots de fonctionnalités.

Certaines sont plus complètes que d’autres, mais le choix reposera principalement sur vos besoins.

Pour ma part, je trouve que la plateforme de paiement intégré de Shopify est parfaitement adaptée si vous débutez dans le domaine de l’e-commerce ou que vous teniez une boutique de petite envergure. 

  • WooCommerce

Woocommerce est actuellement le plugin de prédilection de la plupart des commerçants en ligne opérant sur WordPress. 

En tant que tel, il est donc le concurrent numéro 1 de Shopify. 

En termes de fonctionnalités, Woocommerce se veut très fourni au niveau des fonctionnalités de sa plateforme de paiement.

Par exemple, il propose des passerelles de paiement de base gratuite, notamment le paiement à la livraison, le paiement par chèque, le paiement par virement bancaire direct et l’offre Standard de PayPal. 

Les passerelles payantes, quant à elles, incluent les grandes solutions de paiement comme Stripe, Amazon Pay ou encore Square. 

Woocommerce permet aussi, entre autres choses, de choisir entre deux ou plusieurs méthodes de paiement différentes au moment de la facturation. 

Enfin, même si certaines de ses fonctionnalités sont gratuites, la plateforme de paiement de Woocommerce est connue pour être sécurisée, donc pas de soucis à se faire de ce côté. 

Pensez toutefois à considérer que, si vous êtes à la tête d’un site e-commerce souhaitant écouler ses produits sur le territoire européen, vous allez devoir vous conformer à la RGPD.

Les passerelles que vous allez choisir devront donc en faire de même. 

Pour aller toujours plus en détail dans les fonctionnalités de cette dernière, Woocommerce propose d’ores et déjà une page de checkout par défaut pour votre site e-commerce.

Bien entendu, vous serez en mesure de la personnaliser à votre guise et selon les couleurs de votre marque.

Néanmoins, pour y parvenir, il vous faudra télécharger d’autres plugins comme Woocommerce One Page Checkout et Checkout Fields Manager for Woocommerce.

L’installation de ses plugins est également indispensable si vous souhaitez enrichir votre page de checkout avec d’autres fonctionnalités. 

Je tiens cependant à souligner que Woocommerce On Page Checkout est l’extension la plus prisée des deux. 

Comme cette solution a été développée par WooCommerce, vous savez qu’elle est sûre, fiable et qu’elle offre un support important. 

En plus de vous permettre de transformer n’importe quelle page en une page de commande, elle est dotée d’une multitude de fonctionnalités permettant d’optimiser le processus de commande en une page.

Son seul petit bémol, c’est que Woocommerce s’intègre uniquement à WordPress.

Il n’est donc pas possible de l’implémenter à d’autres sites, contrairement à Thrive Cart.

Aussi, en plus des deux extensions citées ci-dessus, une utilisation optimale de Woocommerce requiert le téléchargement de plugins pour les upsells et les downsells, en plus du fait qu’il ne propose pas de système d’affiliation. 

Toutefois, si vous souhaitez en bénéficier, il est tout à fait possible de combiner ThriveCart à Woocommerce.

Car même si les deux ne s’intègrent pas direction, vous pouvez tout de même configurer votre produit WooCommerce pour qu’il pointe vers votre page de paiement ThriveCart. 

Cela vous permet de conserver vos pages de produits et votre configuration sur votre site Web. 

Vous pouvez également utiliser quelque chose comme Zapier, pour que les clients soient ajoutés à votre tableau de bord WooCommerce après avoir complété des commandes dans ThriveCart.

  • Samcart

De toutes les plateformes de paiement que je viens de vous énumérer, Samcart est sans aucun doute la moins performante.

Pour cause, elle est beaucoup moins riche en fonctionnalités que ses concurrents.

Pour vous donner un exemple, Samcart n’est compatible qu’avec une petite poignée de logiciels et de plateformes d’emailing (si vous utilisez Active Campaign, dommage pour vous…). 

Aussi, elle n’offre qu’une seule option de paiement (par carte de crédit) dans son offre la plus basique lorsque ses homologues peuvent en offrir jusqu’à 5.

Il vous faudra ainsi passer à l’offre supérieur pour pouvoir profiter de l’option de paiement multiple qui comprend Apple Pay, Google Pay et PayPal.

De plus, contrairement à ThriveCart ou PayKickstart, Samcart ne propose aucune gestion des partenariats (Join Venture).

C’est un point noir de cette plateforme de paiement qui peut décourager certains e-commerçants à l’utiliser.

Toutefois, Samcart mérite tout de même sa place dans ce comparatif.

En effet, malgré tous ses vices, Samcart a aussi des bons côtés.

Et je dirais même de très bons côtés.

Par exemple, elle offre la possibilité de :

  • Modifier instantanément la langue de la page panier selon la géolocalisation de l’acheteur ;
  • Proposer l’order bump et le one click upsell à ses clients ;
  • Accéder à des reporting très poussés ;
  • Gérer les impayés grâce à la fonction de dunning ;

Entre autres choses, elle est de loin un meilleur logiciel de gestion des affiliés que PayKickstart.

Si votre activité se focalise sur ce point précis, il se peut que vous ayez trouvé votre nouvelle meilleure amie. 

De plus, au même titre que Thivecart, Samcart salue aussi le retour de l’A/B testing.

De cette façon, vous serez en mesure de comparer aisément différentes versions de pages de checkout que vous avez créé et choisir laquelle dispose de plus de potentiel de conversion pour votre site. 

Toutefois, ces fonctionnalités tout comme celle du dunning ne sont disponibles qu’à partir de l’offre Scale, la plus chère proposée par SamCart.

Donc comme vous pouvez le constater, il existe toutes sortes de plateformes de paiement disponibles sur la toile. 

Les fonctionnalités qu’elles proposent sont également très variées, et certaines sont beaucoup plus riches que d’autres. 

Toutefois, là où toutes ses solutions se différencient, c’est aussi au niveau de leur prix. 

Pour certaines personnes, ce critère est d’ailleurs décisif et pèse beaucoup dans la balance dans le cadre du choix d’une plateforme de paiement pour leur site. 

C’est donc tout naturellement que nous allons en discuter plus amplement sur le sujet en découvrant les tarifs de chacun des logiciels que je viens de vous présenter. 

Les tarifs proposés par les plateformes

  • ThriveCart

La plateforme de paiement en ligne ThriveCart est la moins chère d’entre toute.

Elle est en effet la seule à proposer son accès pour un seul paiement unique.

Pas d’abonnement mensuel à prévoir donc.

Pour 495$ vous aurez accès à la version standard de ThriveCart et 690$ à la version pro comprenant :

  • La plateforme d’affiliation ;
  • La fonctionnalité de Dunning ;
  • La fonction de calcul automatique de la taxe ;
  • La projection intelligente des ventes ;
  • La plateforme de Joint Ventre ;
  • la gestion avancée des utilisateurs ;
  • Les droits d’usage (vous pouvez utiliser votre compte pour gérer 5 comptes clients) ;
  • Le nom de domaine personnalisé ;

Pour ces prix, vous aurez également un accès illimité à vie à l’intégralité de Thrivecart et aux prochaines mises à jour.

Cliquez ici pour vous le procurer.

  • PayKickstart

PayKickstart propose 3 formules d’abonnement :

  • Starter : 79$/mois.
  • Growth : 159$/mois.
  • Scale : 239$/mois.

La formule Growth vous libérera l’accès à :

  • La fonctionnalité Dunning ;
  • La plateforme de gestion des affiliés ;
  • Le paiement par Apple Pay et Google Pay ;

Alors que la formule Scale vous offrira l’accès à :

  • Des insights avancés sur vos clients ;
  • L’intégration avec des logiciels CRM ;

Notez également que, contrairement à ThriveCart ou SamCart, des frais de transactions sont prélevés par la plateforme.

De 0,9% à 0,5% selon le plan choisi.

Donc comme vous pouvez le constater, les tarifs et les frais prélevés sont assez élevés.

Une raison de plus qui m’a décidé à ne pas l’utiliser pour mon business.

Toutefois, si vous souhaitez tester la plateforme, suivez simplement ce lien.

  • Clickfunnels

Tout comme les autres plateformes de paiement, Clickfunnels est un logiciel soumis à des abonnements mensuel.

Deux pour être plus précis :

  • L’abonnement Basic à 97$/mois ou 80$/mois en annualisé.
  • L’abonnement Platinum à 297$/mois ou 247$/mois en annualisé.

Il existe toutefois des astuces pour obtenir clickfunnels moins cher dans le cas où vous passeriez par ce lien pour vous inscrire.

Quoi qu’il en soit, la différence entre ces deux plans va principalement se jouer au niveau des outils, des services et des restrictions.

Voici donc ce à quoi vous aurez accès avec l’abonnement Platinum de Clickfunnels.

  • Outils : Follow-Up Funnels (automation marketing) et Backpack (plateforme d’affiliation).
  • Services : FunnelFlix Platinum et Hackathons chaque semaine.
  • Restrictions : nombre illimité de tunnels, de pages, de contacts et de visites.
  • Shopify

Le CMS propose à ses clients 5 plans tarifaires :

  • Shopify Lite : gratuit
  • Shopify Basic : 27€/mois
  • Shopify : 79€/mois
  • Shopify Advanced : 289€/mois
  • Shopify Plus : sur devis

Même si les fonctionnalités de leur plateforme de paiement en ligne sont un peut moins bien fournies que celles des plateformes dédiées, il n’en reste pas moins qu’elles sont tout à fait satisfaisantes pour débuter dans le e-commerce.

De ce fait, les tarifs deviennent dès lors très avantageux.

Cliquez ici pour vous créer un compte gratuitement et tester Shopify pendant 14 jours.

  • WooCommerce

Comme nous l’avons vu, WooCommerce est un plugin WordPress gratuit, qui ne coûte rien à installer.

En revanche, il y a de nombreux frais annexes à prendre en compte pour l’achat des modules de personnalisation.

Or, il est difficile de concevoir une boutique en ligne performante sans au moins quelques uns de ces modules.

C’est le cas de la page panier où les plugins Checkout Manager for Woocommerce et Woocommerce On Page Checkout sont des quasi indispensables.

Le premier vous coûtera 30$, 60$ ou 90$/mois selon la formule choisie.

Le second 79$/an.

Je vous rappelle également qu’il vous faudra payer pour obtenir toutes les fonctionnalités que les plateformes dédiées intègrent en natives et que WooCommerce ne propose pas.

Ceux qui souhaitent personnaliser leur boutique en ligne et augmenter leur conversion devront donc mettre la main à la poche, et pas qu’un peux …

  • SamCart

SamCart propose 3 plans d’abonnement aux noms identiques ou très proches de ceux de PayKickstart (qui a copié qui ?) :

  • Launch : 49$/mois en paiement mensuel et 39$/mois en paiement annuel.
  • Growth : 99$ en paiement mensuel et 79$/mois en paiement annuel.
  • Scale : 199$ en paiement mensuel et 159$/mois en paiement annuel.

Bien que les tarifs restent en dessous de PayKickstart, ces derniers sont tout de même assez élevé compte tenu des possibilités offertes par la plateforme.

Le rapport qualité/prix n’est clairement pas au rendez-vous d’après moi.

Mais vous pouvez toujours vous faire votre propre opinion en testant gratuitement la plateforme pendant 14 jours en cliquant ici.

Quelle plateforme de paiement choisir ?

Je pense qu’il n’y a pas trop de suspense à la lumière de ce comparatif.

Pour moi, la meilleure plateforme dédiée de paiement en ligne reste sans conteste Thrivecart.

Cette plateforme n’a en effet aucune restriction au niveau de ses fonctionnalités.

Très performante et complète, c’est la seule qui vous permettra de donner vie à tous vos projets.

Entre intégrations et fonctionnalités en quantité, haute compatibilité et robustesse, Thrivecart est ce qui se fait de mieux actuellement sur le marché.

Et même si son prix de 690$ peut en effrayer plus d’un, l’investissement est vite rentabilisé.

Surtout lorsqu’on le compare à ses concurrents PayKickstart et SamCart qui tournent à 200$/mois.

Maintenant, il y a deux cas de figure où je ne recommande pas d’utiliser ThriveCart :

  1. Vous utilisez Shopify pour créer une boutique en ligne ;
  2. Vous utilisez Clickfunnels pour créer vos tunnels de vente ;

Dans les autres cas, ThriveCart est tout à fait approprié.

Solutions de paiement en ligne pour l’e-commerce : vers qui se tourner ?

À chaque site de vente en ligne ou boutique e-commerce ses solutions de paiement en ligne.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les vendeurs ont l’embarras du choix en termes de paiement e-commerce.

Mais toutes ces solutions de paiement en ligne ne sont pas spécialement adaptées à tous les business.

Il appartient donc à chaque vendeur de proposer la solution la plus adaptée à sa clientèle.

Dès lors, on peut se demander comment choisir le bon moyen de paiement e-commerce.

Je vous ai donc préparé un petit guide pratique pour vous y retrouver parmi les différentes solutions de paiement en ligne.

Solutions de paiement en ligne : généralités

Il existe deux grands groupes de solutions de paiement en ligne.

D’un côté, les banques tiennent depuis toujours une place de leader incontesté.

Et de l’autre, les solutions de paiement e-commerce dites full service.

Voyons sans plus attendre les différences entre les deux.

Banques et paiement e-commerce

Les établissements bancaires sont des partenaires historiques, présents depuis les débuts de l’e-commerce.

Et malgré l’émergence de nouveaux concurrents, les banques restent des actrices essentielles de la vente en ligne.

Il faut dire qu’à l’origine, et pendant très longtemps, elles étaient les seules solutions de paiement en ligne.

Seulement voilà : depuis le temps, ladite solution est devenue un tantinet désuet.

En cause notamment, l’obligation de conclure un contrat de VAD, comprenez vente à distance.

Par ce contrat, l’établissement bancaire met à disposition de l’e-commerçant un terminal de paiement dématérialisé.

C’est ce qui permet aux vendeurs en ligne de proposer le paiement par carte bancaire.

Mais aujourd’hui, le recours à une banque n’est plus indispensable pour proposer ce type de paiement e-commerce.

Il faut également garder à l’esprit que le contrat de VAD présente plusieurs inconvénients.

À commencer par son prix, qui comprend l’abonnement, l’installation et la maintenance du terminal.

De plus, il faut savoir que les banques ne sont absolument pas obligées d’accorder ce contrat à un vendeur.

Ce dernier devra en effet présenter un dossier solide, justifiant de certaines garanties, pour y être éligible.

On pourrait aussi invoquer l’argument de la sécurité des paiements, souvent réputée douteuse via les banques.

C’est d’ailleurs en raison d’une recrudescence de fraudes que celles-ci ont doublé la sécurité de leurs terminaux.

Vous avez sans doute déjà expérimenté le système d’authentification par code personnel envoyé par texto.

Bref, le recours à une banque comme solution de paiement e-commerce est désormais loin d’être systématique.

Mais quelles solutions de paiement en ligne alternatives s’offrent aux e-commerçants ?

Les solutions alternatives

Depuis quelques années, les solutions de paiement dites full service se multiplient.

Il s’agit d’une solution alternative aux établissements bancaires, et surtout plus avantageuses.

Les formalités administratives sont notamment bien plus légères qu’avec un contrat de VAD auprès d’une banque.

Les plateformes de paiement e-commerce sont également moins chères.

La plupart d’entre elles se rémunèrent en effet à la transaction uniquement.

De plus, le pourcentage de rémunération baisse à mesure que le nombre de transactions augmente.

Cette solution de paiement en ligne est donc adaptée tant aux petits qu’aux gros vendeurs.

Attention toutefois : même si la sécurité des paiements est garantie, les recours du vendeur en cas de litige sont plus limités.

La solution la plus connue de cette catégorie est bien évidemment Paypal.

Ce dernier a depuis été rejoint par d’autres concurrents comme, Hipay ou PayPlug.

Il existe également des solutions de paiement alternatives avec contrat de VAD, comme Ingenico Payments ou le suprême leader Stripe.

Ces infrastructures de paiement en ligne jouent le rôle d’intermédiaire entre le client et la banque du commerçant.

Plus chère, cette solution a cependant l’avantage de garantir une sécurité à toute épreuve.

Elle offre également des assurances supplémentaires pour les vendeurs en cas de fraude ou d’impayé.

La variété au coeur du paiement e-commerce

Maintenant que les base sont posées, rentrons dans le vif du sujet.

Il faut en effet savoir sur quels critères comparer les différentes solutions de paiement en ligne.

Mais si on n’était pas obligé de choisir, et que l’on pouvait en proposer plusieurs ?

Je dirais même que c’est une nécessité de proposer plusieurs moyens de paiement e-commerce.

Saviez-vous par exemple que 6 % des abandons de panier sont dus au manque de modes de paiement ?

La variété est donc la clé pour convaincre les clients d’acheter sur une boutique en ligne.

Parmi toutes les solutions de paiement en ligne existant, la carte bancaire est un grand classique.

Toutes les boutiques proposent en effet ce mode de paiement, caractéristique de l’e-commerce.

Mais il est indispensable de proposer au moins un second moyen de paiement à l’acheteur.

PayPal, Google Pay, Apple Pay ou encore Amazon Pay sont notamment des bons compromis, car de plus en plus utilisés.

Les clients peuvent ainsi payer directement avec leur compte PayPal, Google, Apple ou Amazon sans s’enregistrer au préalable.

C’est un argument qui pèse grandement dans la balance, tant la complexité du processus de commande en rebute certains.

D’autres options de paiement e-commerce peuvent être ajoutées à une boutique en ligne.

Je pense notamment au paiement en plusieurs fois par carte bancaire, déjà proposé par les gros bonnets de la vente en ligne comme Amazon.

Ce type de paiement nécessite en revanche d’avoir recours à un établissement bancaire avec contrat de VAD.

Citons aussi le paiement par virement ou par chèque, bien que celui-ci soit de moins en moins utilisé.

Pour choisir les bonnes solutions de paiement en ligne, il faudra donc prendre en compte sa cible et ses besoins.

Il faudra également penser à son image de marque, fortement conditionnée par les types de paiement proposés.

Attention à l’image de marque

On n’y pense pas toujours, mais les moyens de paiement proposés conditionnent l’image de marque d’une boutique.

Ils font en effet partie du positionnement au niveau du prix, qui attire des cibles différentes.

Il convient donc de ne pas proposer n’importe quelle solution de paiement en ligne à n’importe quelle cible.

Par exemple, le paiement en trois fois sans frais via un établissement de crédit type Sofinco correspond à un positionnement plutôt « entrée de gamme ».

L’idée de ce mode de paiement est en effet de permettre à ceux qui n’ont pas forcément les moyens de s’offrir des articles plus chers.

Mais si cette idée est très appréciée des ménages modestes, elle est incompatible avec un positionnement luxe.

Le paiement en plusieurs fois est difficilement dissociable de son but, à savoir la démocratisation des achats.

Il est donc impossible de le proposer sur une boutique de luxe.

Pour des produits de luxe, il est ainsi préférable d’opter pour le paiement par carte bancaire et PayPal.

Ce type de paiement correspond en effet beaucoup mieux à l’image de marque d’une boutique haut de gamme.

De même, les paiements mobiles de type ApplePay ou Google Pay sont plutôt réservés aux petits achats en ligne.

La cible est donc importante dans le choix d’une solution de paiement en ligne.

L’importance d’une bonne page paiement

Outre le choix de la solution en elle-même, il est important de bien l’intégrer au tunnel de vente.

Pour cela, il faut soigner sa page de paiement afin de finaliser l’achat.

Celle-ci doit être sobre, et surtout la plus simple possible.

La complexité du processus de paiement est en effet responsable de nombreux abandons de panier.

L’idéal est donc de proposer une double page paiement, réunissant les deux étapes en une seule et même page.

Il faut également afficher un récapitulatif de tous les moyens de paiement e-commerce disponibles sur la boutique.

C’est aussi l’occasion de rappeler les garanties de sécurité offertes au client.

Concernant l’intégration des solutions de paiement en ligne, la plupart des CMS la proposent en natif.

D’autres mettent à disposition plusieurs moyens de paiement via une API, permettant d’en faciliter l’intégration.

C’est notamment le cas des logiciels SaaS e-commerce, comme Shopify.

Pour les CMS open source comme Prestashop ou Magento, il faudra concevoir une page de paiement de A à Z.

On y ajoutera ensuite les moyens de paiement e-commerce souhaités.

Certains outils permettent d’intégrer plus ou moins de solutions de paiement en ligne.

C’est donc un critère important à considérer si vous souhaitez proposer plusieurs modes de paiement.

0 Partages

À propos de l'auteur

Consultant en webmarketing et entrepreneur depuis 2013, j’ai créé l’un des sites leader sur la séduction en France avec 1,2 millions de visiteurs annuels et plus d’un millier d’hommes coachés.
En 2017 je décide de créer le site ApprentiMillionnaire et sa chaîne YouTube associée pour aider les entrepreneurs à développeur un business en ligne rentable.

Richard

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Rejoignez la communauté

Recevez par email des vidéos et conseils exclusifs pour développer votre business

>