La procrastination de l’entrepreneur | Pourquoi existe-t-elle ?

1 Shares

Être entrepreneur est un statut qui suscite l’intérêt de plus en plus de personnes.

Le statut de freelance donne envie puisqu’il est synonyme de liberté.

Nous sommes nos propres patrons, nous n’avons pas de compte à rendre à un chef d’entreprise et nous prenons les décisions qui nous semblent correctes.

Si les avantages du freelancing sont avérés, être entrepreneur représente aussi des difficultés.

Quelquefois, il peut être compliqué de s’organiser, de respecter un emploi du temps et d’accomplir les tâches dans les délais que l’on s’impose.

On repousse une tâche, puis deux, puis trois.

On parle alors de la procrastination de l’entrepreneur.

Les performances du business peuvent en pâtir et mettre l’avenir de l’entreprise en jeu.

Les raisons qui poussent les entrepreneurs à procrastiner sont diverses.

Être freelance à domicile est un challenge, tout comme travailler depuis un espace de coworking.

Retarder et éviter les tâches urgentes n’est pas simplement dû à la négligence et le manque de motivation, mais généralement à une mauvaise gestion du temps, un problème d’organisation ou des facteurs psychologiques.

Voici donc les vraies raisons qui déclenchent la procrastination de l’entrepreneur.

1. La peur d’entreprendre

Comme nous l’avons vaguement abordé en introduction, devenir indépendant est une expérience enrichissante et excitante.

Cependant, cela revient également à avoir la responsabilité de l’avenir de son entreprise, comme celui de ses employés s’il y en a.

On se lance parfois dans l’aventure entrepreneuriale tête première, et on se rend compte par la suite que l’on a simplement peur d’entreprendre.

Un entrepreneur peut avoir peur de se tromper, d’échouer et de faire couler son business, comme de trop bien réussir.

La peur du jugement des autres ainsi que de ne pas atteindre leurs espérances est un frein qui peut mener à la procrastination.

Repousser la réalisation des tâches est donc un moyen de repousser ce moment.

2. Le besoin d’affronter la complexité déclenche la procrastination de l’entrepreneur

Lorsque l’on procrastine, on le fait rarement avec toutes les tâches que l’on doit réaliser.

On a plutôt tendance à sélectionner ce que l’on veut faire et ne pas faire.

C’est pourquoi un entrepreneur est rarement non-productif à 100 %.

En revanche, lorsqu’une action semble trop complexe, la procrastination de l’entrepreneur prend le dessus.

On utilise les réseaux sociaux pour se changer les idées, on se concentre sur les e-mails et on trouve d’autres tâches non-prioritaires à exécuter.

On priorise la réalisation de plusieurs micro-tâches pour se gratifier.

Oubliés les factures en attente, les démarches administratives et les prises de décisions pour faire avancer les projets.

Ce comportement s’explique notamment par la peur de se projeter et de penser à l’avenir de l’entreprise.

On a l’impression que la procrastination dispense des émotions négatives et de l’anxiété.

3. L’appréhension de l’échec

Quelle pression d’annoncer à tout le monde qu’on a décidé de se lancer en tant qu’auto-entrepreneur, mais que nous avons échoué.

Retour à la case départ avec un employeur alors que nous avons passé des heures à dire qu’on ne retournera jamais vers le salariat.

L’appréhension de l’échec est l’une des raisons principales de la procrastination de l’entrepreneur.

Les entrepreneurs et entrepreneuses ont également peur de ne pas avoir les compétences nécessaires afin d’occuper leur poste de micro-entrepreneur.

C’est notamment le cas des personnes qui se forment seules, en autodidactes.

C’est ce que l’on appelle le syndrome de l’imposteur : une personne se lance dans un projet, mais pense finalement qu’elle n’a pas la capacité de faire son travail, qu’elle n’est pas légitime.

La procrastination devient donc un effet irréversible de ce type de mentalité.

4. La procrastination de l’entrepreneur suite au manque d’engagement dans la réalisation des tâches

Être entrepreneur est “à la mode” et fascinant.

On a souvent envie de se rattacher à cet aspect, et délaisser les parties moins attirantes de ce statut.

Pour réussir en tant qu’entrepreneur, il faut s’en donner les moyens.

Afin de lancer un business en ligne par exemple, il faut parfois travailler très intensément.

On ne compte pas ses heures et on ne se soucie pas du jour de la semaine.

Il n’est pas non plus question de déléguer, mais de travailler par soi-même, tout cela, même sans avoir un revenu assuré à la fin du mois.

Pour lutter contre la procrastination de l’entrepreneur, il faut donc s’engager pleinement dans l’exécution de toutes les tâches, mêmes les plus déplaisantes.

5. Le besoin de prendre des décisions

En tant que salarié, on se plaint de ne pas pouvoir prendre nos propres décisions.

Mais lorsque cela est à notre portée, c’est encore différent.

La procrastination de l’entrepreneur s’explique également par le besoin de repousser le temps des prises de décisions.

C’est le principe qui veut que, si nous ne sommes pas la personne qui choisit, ce qui se passera à l’avenir n’est pas de notre faute.

Pourtant, la passivité peut avoir de lourdes conséquences sur la santé d’un business.

Il faut donc savoir choisir parmi un large panel d’options et quelquefois maintenir ses positions.

L’option parfaite n’existe que très rarement.

De même, attendre le parfait moment pour se lancer dans un projet ou prendre une décision est une erreur.

Il faut savoir faire des choix et se préparer aux conséquences, qu’elles soient positives ou négatives.

Dans le cas contraire, il n’est pas possible de mener un projet à bien.

Si vous vous êtes retrouvé dans l’une des raisons précédentes, vous affrontez peut-être en ce moment la procrastination de l’entrepreneur.

N’ayez crainte, cet auto-sabotage n’est pas irréversible.

Vous pouvez vaincre la procrastination.

En commençant par prendre conscience de cela, vous allez être en mesure d’augmenter votre productivité et de réorganiser votre travail.

Ressentir de la culpabilité et se concentrer sur les aspects négatifs n’aident guère à trouver une stratégie pour augmenter sa productivité.

Si vous avez besoin de conseils pour être productif, je vous invite d’ailleurs vivement à consulter l’article précédent.

1 Shares

Laisser un commentaire