11 astuces pour améliorer le référencement naturel de son site Internet sous WordPress

Par Richard

10/02/2021

Bien référencer un site web sous WordPress, surtout quand il est nouveau, ne se fait pas en un claquement de doigts.

Le SEO, ou Search Engine Optimization, prend du temps, de l’investissement, et surtout demande à être travaillé régulièrement.

Il faut être patient pour voir les résultats, et des changements dans les positions de ses mots-clés et de ses pages.

Pourtant, quand on veut vendre là, tout de suite, difficile d’être patient.

Et si je vous disais que bien travailler le référencement de votre site internet WordPress peut vous rapporter gros, et sur la durée ? 

Si vous appliquez ces astuces, alors vous aurez toutes les clés en main pour remonter dans les premières positions de recherche, et vous assurer un trafic constant et croissant.

1. Les réglages de base pour un site WordPress optimisé SEO

Cette partie mériterait à elle seule tout un article.

Mais je manque un peu de temps, alors je vais rester très générique sur ce sujet.

Les réglages de base sont un pré-requis au bon référencement naturel WordPress.

Ce qui implique d’avoir un site propre, et bien optimisé au niveau technique.

Veillez tout d’abord à bien paramétrer l’indexation de vos pages.

Dans la catégorie réglages de WordPress figure une petite case à cocher.

Cette case concerne la visibilité du site pour les moteurs de recherche.

Et il arrive souvent que cette case soit cochée par inadvertance, notamment après une refonte.

Dans ce cas, vous demandez aux moteurs de recherche de ne pas indexer votre site.

Parfois, ça peut être utile le temps de remettre son site à jour sans pénaliser son référencement naturel WordPress.

Mais combien oublient de décocher cette case après la refonte ?

Et pire encore, combien la cochent sans savoir ce que ça implique ?

Bref, si vous voulez que votre site soit indexé, c’est la première chose que vous devez vérifier.

Pour optimiser votre référencement naturel WordPress, pensez également à la sécurité de votre site.

Car WordPress étant un CMS opensource, il est très vulnérable aux attaques en tout genre.

Et si sécuriser votre site n’améliorera pas votre référencement naturel WordPress à proprement parler, ne pas le faire vous pénalisera grandement en cas d’attaque.

Ceux qui ont été victimes de l’attaque massive du 20 mars dernier ne le savent que trop bien.

En particulier ceux qui n’avaient aucun back-up.

Et bien sûr, inutile de vous rappeler que la certification SSL est indispensable !

Car un site en http se heurtera à une alerte de sécurité quasi systématiquement.

2. Soignez vos URL sur WordPress

Les URL ont aussi leur importance dans le référencement naturel WordPress.

Des URL optimisées ont une double utilité.

D’un côté, elles faciliteront le travail de Google, qui pourra associer facilement vos pages aux requêtes formulées.

Et de l’autr, elles permettront aux utilisateurs de comprendre de quoi parle votre page, sans avoir à cliquer sur le lien.

Une URL WordPress se décompose en deux parties.

A savoir votre nom de domaine, suivi de ce qu’on appelle un permalien.

Comme son nom l’indique, ce permalien restera toujours le même.

Il faut donc l’optimiser dès la création de votre page, pour un meilleur référencement naturel WordPress.

Déjà, votre permalien doit toujours contenir le mot clé principal que vous visez sur votre page.

Ceci dans un but de clarté, à la fois pour l’utilisateur et pour Google.

Ensuite, une URL WordPress doit être courte.

Assurez-vous donc d’éliminer tous les éléments qui alourdissent votre URL, et qui n’apportent rien en terme de SEO.

Les mots de liaison sont inutiles par exemple, car ils n’ont aucun impact sur le référencement naturel WordPress.

Ne vous encombrez pas non plus des accents et des majuscules, qui ne sont pas pris en compte par Google.

Enfin, séparez chaque mot de votre permalien par des tirets courts, les fameux “tirets du 6”.

N’allez pas utiliser l’underscore, ou tiret bas, qui ne peut pas être lu par Google.

3. Référencement naturel WordPress : attention aux thèmes utilisés

Votre thème WordPress est l’habillage de votre site web.

C’est lui qui conditionne la mise en forme de tous les contenus du site.

Comme la police d’écriture, l’affichage du menu ou les liens par exemple.

Le gros avantage de WordPress, c’est qu’il propose de très nombreux thèmes différents, adaptés à chaque usage.

Que ce soit pour créer un blog WordPress ou un site de e-commerce.

De plus, son caractère opensource permet à n’importe qui de créer et de mettre à disposition de nouveaux thèmes.

Mais ce qui fait la force de ce CMS fait aussi sa faiblesse.

C’est-à-dire qu’on peut vite se retrouver avec un thème non optimisé pour le référencement naturel WordPress.

Car il aura été développé par quelqu’un qui n’y connaît rien, et sera très lent à charger.

Certains thèmes alourdissent donc considérablement la vitesse de chargement du site.

Or, les performances techniques constituent le deuxième facteur de référencement de Google.

C’est pourquoi le choix du thème es crucial pour le référencement naturel WordPress.

Alors faites bien attention à celui que vous utilisez.

4. L’importance des extensions pour le référencement naturel WordPress

Un autre avantage de WordPress, c’est qu’il est personnalisable à souhait.

On peut notamment y ajouter tout un tas d’extensions sympas, ou plugin en anglais.

Et parmi ces extensions, certaines sont pré-configurées pour améliorer le référencement naturel WordPress.

Je pense tout de suite à All-in-one SEO Pack, plugin le plus téléchargé.

Il contient tous les outils nécessaires à l’optimisation du référencement naturel WordPress.

Autre extension indispensable : Yoast SEO.

Celle-ci est plutôt axée sur le contenu en lui-même.

Elle analyse à la fois la lisibilité et les points SEO de votre article.

Très intuitif, le plugin Yoast SEO permet de produire des contenus optimisés pour le référencement naturel WordPress.

Et parce qu’aujourd’hui 75% du trafic est mobile, votre site WordPress doit aussi être responsive.

Pour ça, rien ne vaut l’extension AMP (accelerated mobile pages).

Elle vous permettra de réduire et d’optimiser la vitesse de chargement de votre site sur mobile.

Et ça, c’est bon pour le référencement internet naturel.

5. Travailler son contenu pour améliorer son référencement naturel WordPress

Un bon contenu est très bénéfique pour le référencement naturel WordPress.

Normal, étant donné que c’est le premier facteur de référencement de Google.

Et ça passe en tout premier lieu par une sémantique soigneusement travaillée.

Déjà, sachez choisir les bons mots clés pour chacune de vos pages.

On a longtemps appliqué la règle suprême selon laquelle “une page = un mot clé”.

Mais les experts SEO ont tendance à revenir dessus depuis quelques temps.

Alors le mieux pour optimiser son référencement naturel WordPress, ça reste de faire des tests.

Ensuite, veillez à bien travailler la sémantique tout au long de votre contenu.

Ainsi, vous aiderez Google à comprendre de quoi vous parlez.

N’hésitez pas à utiliser des outils de recherche de mots clés, comme Ubersuggest ou 1.fr.

Ces outils vous aideront à trouver les meilleurs mots clés, et à travailler le champ lexical qui gravite autour.

Et comme je vous le disais plus haut, l’extension Yoast vous aidera à créer du contenu optimisé.

Le maillage interne revêt également une importance capitale pour le référencement naturel WordPress.

Il s’agit de créer un réseau de liens internes, afin de faciliter la lecture de votre site par les moteurs de recherche.

Siloing ou cocon sémantique, c’est à vous de voir ce qui vous convient le mieux.

Car concernant le référencement naturel WordPress, les deux se valent à peu près.

Là encore, ce sujet mériterait un article à lui tout seul.

Et ça tombe bien, puisque j’en ai justement fait un à propos du linking.

Je vais devoir m’arrêter là, tant le sujet est riche.

Mais si vous vous concentrez là-dessus, vous aurez déjà un bon petit terreau, à fertiliser pour un référencement naturel WordPress au top.

6. Travailler ses métadonnées

On les oublie souvent et pourtant elles sont indispensables pour le bon référencement d’une page web.

Les métadonnées, ce sont toutes ces petites données peu visibles pour l’internaute, mais indispensables pour Google pour bien indexer votre page web.

Concrètement, on appelle méta datas :

  • Le page-title
  • La méta description
  • Les balises alt

Le page-title

La donnée “page-title”, c’est la balise qui renseigne le titre de votre page pour Google.

Elle est importante car elle apparaît dans l’onglet de votre page, et en titre sur la page des résultats de recherche.

Le page-title ne doit pas excéder 60 caractères.

Il doit comprendre le mot-clé de votre page et il est recommandé d’utiliser un séparateur pour y apposer le nom de votre marque.

La génération d’un page-title peut être automatique sur un hébergeur comme Shopify ou WordPress, qui va se baser sur le titre de la page.

Pour améliorer son référencement, à vous de retravailler le page-title avec le bon mot-clé, et en faisant attention à la limite de caractères. 

La méta description

La méta description est la description qui apparaît sur la page des résultats de recherche de votre moteur lorsque vous tapez une requête. 

Cette description de 155 caractères maximum est primordiale puisqu’elle influence non seulement comment Google indexe votre site, mais aussi votre taux de clic.

En effet, plus la méta description est optimisée avec des mots-clés pertinents qui décrivent bien la page qui se trouve derrière, mieux Google pourra associer votre page aux mots-clés visés pour la faire remonter dans les résultats.

Mais surtout, plus la description est bien rédigée, et avec des verbes d’action, plus les internautes auront envie de cliquer ! 

La méta description influe donc grandement sur la position Google

Les balises alt

Les balises alt sont un type de balises html bien cachées, mais qui, remplies de façon pertinentes, peuvent donner un coup de boost au référencement de votre site.

Les alt text (alternative texts), sont les balises qui sont utilisées à l’intérieur du code html pour décrire l’apparence et la fonction d’une image sur une page.

A quoi ça sert alors, si cela est caché ? 

A aider les robots de Google à mieux indexer vos pages, et vos images !

Il faut savoir que de nos jours, la recherche sur un moteur de recherche est aussi textuelle que visuelle : les internautes vont non seulement cliquer sur les résultats textes, mais aussi chercher dans les résultats images !

Des balises bien remplies vont vous permettre de non seulement améliorer le référencement des pages où se trouvent les images, de gagner des positions sur les mots-clés, mais aussi de référencer les images sur Google Images. 

7. Une page = 1 mot-clé

Cela peut paraître vieux jeu, et pourtant c’est une astuce qui fonctionne plutôt bien pour améliorer le référencement de son site internet.

Si vous travaillez une page avec un mot-clé seulement (et ses variantes), alors Google aura plus de facilité à bien associer votre page à cette requête et à la faire remonter dans les résultats de recherche.

Généralement, il est conseillé d’apporter le plus d’informations possible sur cette requête aux internautes, et d’utiliser les formes singulières et plurielles du mot-clé dans votre contenu.

8. Faire attention à la longueur des pages 

Je ne vous recommande pas d’écrire plus de 2 000 mots par page, mais oui, Google va prioriser les pages avec un certain nombre de mots !

Les pages à contenu “pauvre” (en dessous de 300 mots par exemple) ne sont pas très efficaces pour référencer un mot-clé ou une expression en particulier.

Plus de mots sur une page permet de donner plus de contexte et donc plus de poids au mot-clé.

L’important est de fournir à Google du contenu structuré et suffisant pour répondre à la thématique de la page.

Attention ! Il ne faut pas écrire dans le vide juste pour avoir plus de mots !

Votre contenu doit être riche, pertinent, et surtout être en rapport avec le mot-clé travaillé. 

Google priorise aussi les pages où le contenu est structuré, avec des titres et sous-titres, et des paragraphes qui répondent aux questions posées. 

9. Avoir du contenu “frais” pour Google

L’indexation de votre site web par les bots de Google est un travail continu et aléatoire. 

C’est-à-dire que ces robots peuvent visiter votre site web à tout moment, et surtout, qu’ils visitent des millions de pages web similaires par jour.

Publier du nouveau contenu fréquemment sur votre site web (nouveaux produits, nouvelles pages, articles de blog) vous permet de donner en continu une “raison” à Google de venir visiter votre web.

C’est pour cela notamment qu’il est recommandé aux entrepreneurs d’avoir un blog d’entreprise sur leur e-commerce, pour publier régulièrement du contenu sur leur cœur de métier, et travailler leur référencement avec des articles mentionnant des mots-clés importants. 

10. Travailler le maillage interne

Sur un site internet, il est recommandé d’utiliser des liens internes pour lier les pages de votre site entre elles et créer une architecture de site logique pour les robots de Google.

Les liens internes aident aussi Google à indexer vos pages.

Les robots vont en effet “suivre” les liens qui se trouvent sur la page par laquelle ils sont entrés sur votre site pour poursuivre leur chemin sur votre site. 

Plus votre maillage interne est bien organisé, plus il est facile de trouver vos pages et notamment les nouvelles !

11. Travailler les liens externes

Bien travailler le référencement de son site web ne se fait pas uniquement sur son propre site internet.

Elle se fait aussi sur d’autres sites !

Cela s’appelle le SEO off-page.

En effet, même si le SEO on-page de votre site web est très bien optimisé, le référencement de celui-ci dépend aussi grandement de ce que les autres sites disent sur le vôtre.

Pour cela, on travaille son référencement avec du linkbuilding ou du netlinking, c’est-à-dire que l’on recherche des sites de qualité, qui font partie de notre niche ou sont des médias ou blogs influents, qui peuvent faire un lien vers notre page web. 

Ces liens externes attestent de la qualité de votre site web, et donnent à Google des preuves de confiance qui influent sur le référencement naturel de votre site.

Il est préférable de privilégier des liens do follow pour donner du “jus” SEO à votre site, et aider à améliorer son référencement. 

Les liens externes peuvent être situés en footers ou en sidebar de sites partenaires, ou bien dans des articles dédiés à votre site, avec une ancre optimisée. 

À propos de l'auteur

Consultant en webmarketing et entrepreneur depuis 2013, j’ai créé l’un des sites leader sur la séduction en France avec 1,2 millions de visiteurs annuels et plus d’un millier d’hommes coachés.
En 2017 je décide de créer le site ApprentiMillionnaire et sa chaîne YouTube associée pour aider les entrepreneurs à développeur un business en ligne rentable.

Richard

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Rejoignez la communauté

Recevez par email des vidéos et conseils exclusifs pour développer votre business

>