Hébergement mutualisé : ce qu’il faut savoir sur les serveurs mutualisés

Par Richard

25/09/2019

L’hébergement mutualisé est une solution privilégiée par de nombreux entrepreneurs.

Il faut dire que les tarifs souvent très avantageux ont de quoi séduire.

Mais que vaut réellement le serveur mutualisé ?

Pourquoi choisir une telle formule et quels en sont les inconvénients ?

À travers cet article je vous propose de tout vous dire à propos de l’hébergement mutualisé ainsi que l’offre d’hébergement que j’ai choisie pour héberger mes différents sites web.

Si vous hésitez encore entre hébergement mutualisé et un hébergement dédié, ces quelques lignes éclaireront à coup sûr votre lanterne.

Définition de l’hébergement mutualisé

Un hébergement mutualisé est un serveur qui héberge plusieurs sites web différents.

Il s’oppose en cela au serveur dédié, qui n’héberge qu’un seul et unique site Internet.

De par sa nature, le serveur mutualisé doit répartir les ressources dont il dispose entre tous les sites qu’il héberge.

Toujours contrairement au serveur dédié, qui ne dédie ses ressources qu’au seul site web hébergé.

Il s’agit notamment de la capacité des RAM (mémoire vive) ainsi que de la puissance du CPU (processeur).

D’ailleurs, il est également important de préciser qu’un hébergement mutualisé fonctionne à partir d’une machine physique.

En d’autres termes, les différents utilisateurs de ce dernier vont se partager les performances d’un seul ordinateur.

Néanmoins, chaque site web qui y sera intégré se chargera tout de même sur son propre domaine.

L’hébergement mutualisé est généralement la solution la moins chère du marché.

En revanche, il ne s’adresse qu’à une certaine catégorie de clients.

Pour cause, un serveur mutualisé peut présenter divers avantages et inconvénients selon l’utilisation que vous souhaitez en faire.

Pourquoi choisir un hébergement mutualisé ?

Le principal avantage de l’hébergement mutualisé, c’est son prix.

La plupart des offres en mutualisé sont en effet très abordables.

Et c’est justement le but : rendre l’hébergement web accessible au plus grand nombre.

Le serveur mutualisé est donc parfait pour ceux qui se lancent dans la gestion de site Internet.

L’autre avantage d’un tel serveur, c’est que la maintenance est généralement assurée par l’hébergeur lui-même.

Il en est de même pour les mises à jour, les réparations ainsi que les éventuels frais liés à la maintenance et à l’administration de l’ordinateur physique qui vous est alloué.

Vous vous en doutez, ce n’est pas toujours le cas avec les hébergements dédiés.

Enfin, si vous êtes un débutant dans le domaine du web ainsi que tout ce qui tourne autour, l’utilisation d’un serveur mutualisé vous permettra de bénéficier d’une bonne sécurité pour votre site.

En d’autres termes, votre site pourra être à l’abri des menaces qui planent sur lui, notamment les attaques par déni et les attaques DDoS.

C’est donc un gain de temps et d’argent non négligeable pour l’utilisateur, qui n’a pas besoin de maîtriser ces compétences.

L’hébergement mutualisé est donc une solution idéale pour les petits sites.

Par petit, j’entends qui génère un trafic faible ou moyen, ce qui correspond à moins de 1000 visiteurs par jour.

De même, les sites qui sont peu gourmands en bande passante et en espace disque pourront tourner en mutualisé.

C’est particulièrement le cas des sites vitrines, qui n’ont besoin que de peu de ressources pour fonctionner.

Il faut toutefois savoir que l’hébergement mutualisé montre vite ses limites.

Les limites du serveur mutualisé

L’inconvénient majeur du serveur mutualisé, ce sont ses performances techniques.

Comme je vous l’ai dit, le serveur doit en effet partager ses ressources entre tous les sites qu’il héberge.

Et en sachant que certains serveurs peuvent héberger plusieurs centaines de sites, on en comprend mieux les limites.

Le problème, c’est que l’hébergement mutualisé n’est pas très équitable avec ses pensionnaires.

En gros, il ne va pas allouer les mêmes ressources à tous les sites web hébergés.

Il va en effet dédier plus de ressources aux sites web les plus gourmands en bande passante et espace disque.

Tout ceci au détriment des plus petits sites, qui vont ainsi se retrouver sur le carreau.

L’hébergement mutualisé ne convient donc pas aux sites à fort trafic, comme les sites d’e-commerce qui tournent à plein régime.

De même, un serveur mutualisé peut parfois poser des problèmes de compatibilité avec les sites web.

C’est notamment le cas de certains thèmes et plugins WordPress, qui ne peuvent pas fonctionner en mutualisé.

Certaines solutions e-commerce peuvent également être limitées par un hébergement mutualisé.

En outre, il faut rappeler que les offres mutualisées comprennent généralement la maintenance.

Et si c’est un avantage pour les nuls en informatique, c’est aussi une solution restrictive.

Car le propriétaire du site ne peut pas intervenir lui-même pour résoudre un quelconque problème sur son site.

Comme vous n’avez pas accès au fichier racine de votre serveur, il vous faudra malheureusement soumettre une requête au service client de votre hébergeur et attendre qu’ils veuillent bien vous prendre en considération.

Ainsi, si leur service est connu pour être assez mauvais, vous pourrez très bien patienter pendant plusieurs jours, voire même des semaines.

Les maniaques du contrôle risquent donc de s’arracher les cheveux avec un hébergement mutualisé.

Bien entendu, vous ne risquez pas de rencontrer ce genre de soucis en ayant recours à un serveur dédié.

Entre autres choses, vous aurez accès à toutes les options de votre serveur.

Vous pourrez donc le configurer et le personnaliser comme bon vous semble.

De plus, avec un hébergement dédié, vous pourriez être plus serein quant à l’évolution de votre site.

C’est d’ailleurs un détail que nous allons aborder un peu plus bas.

Néanmoins, le choix d’hébergement que vous ferez reposera principalement sur vos attentes.

Il est donc primordial de faire le point sur ce que vous recherchez.

À qui s’adresse l’utilisation d’un hébergement mutualisé ?

Comme je vous le disais précédemment, l’hébergement mutualisé est l’offre la moins coûteuse du marché.

Vous pourrez effectivement en bénéficier pour quelques euros par mois.

Toutefois, même si vous avez pris connaissance de ses avantages et de ses inconvénients, il se peut que vous soyez toujours mitigé : cette solution est-elle réellement adaptée aux besoins de mon site et de mon projet ?

Je vous l’ai cité plus haut, mais je tiens toujours à souligner que le recours à un hébergement mutualisé n’est pas recommandé pour les grandes enseignes ou pour les sites qui enregistrent un trafic important.

La raison est bien simple : étant donné que vous devez le partager avec d’autres utilisateurs, la vitesse et la bande passante de votre serveur peuvent être très limitées.

Votre site risque donc d’être particulièrement lent et peut même rencontrer différents problèmes dans le cas où vous dépassez le quota imposé.

Comme je vous l’ai expliqué précédemment, si l’un de vos voisins de serveur venait à utiliser plus de ressources qu’il ne le devrait, vous risquez de voir les capacités de votre serveur baisser drastiquement, voire même se trouver au-dessous de ce qui était prévu dans le contrat.

En somme, l’utilisation d’un serveur mutualisé est surtout idéale pour les débutants en matière de web ainsi que pour les sites qui ne requièrent pas de ressources importantes pour tourner.

C’est notamment le cas, par exemple, des sites vitrine et des portfolios.

Si vous tenez un site de formation à distance, un forum de discussion ou encore une plateforme vidéo, je vous recommande donc de passer votre chemin.

Dans ce cas-là, il est préférable de se tourner vers une offre dédiée afin de limiter les pannes et les temps d’arrêt inutiles.

Cependant, il faudra également y mettre le budget nécessaire.

Et contrairement à un hébergement mutualisé, un serveur dédié pourrait vous coûter un peu plus cher.

Le Free Hosting est-il une bonne alternative à l’hébergement mutualisé ?

Si vous commencez réellement à faire vos marques dans le monde du web, il se peut que vous ayez déjà entendu parler du Free Hosting.

Pour faire simple, il s’agit d’un service d’hébergement totalement gratuit.

Vous n’aurez donc besoin de rien débourser pour héberger votre site web et le lancer sur la toile.

Toutefois, l’utilisation d’un serveur gratuit peut présenter de nombreuses contraintes et limites.

D’une part, les hébergements gratuits sont généralement accompagnés de nom de domaine non personnalisable.

Il s’agit même généralement d’un sous-domaine fourni par la solution d’hébergement choisie.

D’autre part, les fonctionnalités offertes peuvent être extrêmement limitées, parfois même plus que pour un hébergement mutualisé.

Et cerise sur le gâteau, le recours à un fournisseur gratuit pour héberger votre site peut exposer ce dernier à une avalanche de publicité.

En effet, pour se rémunérer, les hébergeurs gratuits ont généralement recours aux encoches publicitaires.

De plus, si cela ne vous dérange pas dans un premier temps, vous devez savoir que les publicités proposées ne seront pas toujours en accord avec le thème de votre site.

Parfois, ils peuvent même avoir des caractères pour adultes, ce qui n’est pas du tout bon pour votre image de marque si vous tenez, par exemple, un site vitrine pour mettre en avant vos services en tant que baby-sitter.

Ainsi, pour répondre à votre question, recourir au Free Hosting peut ne pas être une très bonne idée si vous êtes à la recherche d’un site professionnel.

Le Free Hosting s’adresse donc uniquement aux personnes qui souhaitent s’exercer ou à celles qui ne se soucient pas du référencement.

Doit-on choisir un hébergeur français ?

C’est la question que beaucoup se posent au moment de choisir un hébergeur.

En réalité, la réponse dépendra essentiellement des besoins des gens.

Il est évident qu’un site web qui s’adresse à une clientèle locale fonctionnera mieux avec un hébergement français.

Cette solution réduit en effet le temps de chargement des pages pour les utilisateurs en France.

De plus, le SEO local est plus simple à optimiser avec un hébergement mutualisé en France.

Il faut en effet savoir que Google privilégie les sites avec extension .fr pour les requêtes locales.

En outre, un hébergement mutualisé en France offre généralement un support en français.

C’est donc une bonne solution pour ceux qui ont du mal avec l’anglais.

Pour résumer, l’hébergement français est principalement destiné aux sites français.

J’englobe dans cette catégorie les sites qui s’adressent à une cible située en France.

En revanche, les sites avec extension .com devront sans doute être hébergés dans un data center hors France.

Du côté des meilleurs hébergeurs français, vous avez l’embarras du choix.

O2Switch est par exemple un hébergeur français, et non francophone, dont le data center est implanté à Clermont-Ferrand.

LWS est un autre hébergeur situé en France, qui offre de belles prestations à prix réduit.

Mais laissez-moi vous parler de la solution que j’utilise moi-même pour mes sites : Planet Hoster.

PlanetHoster, un hébergeur francophone très performant

Si vous avez du mal à choisir un hébergeur de site web, ce qui suit va peut-être vous aider.

PlanetHoster est un hébergeur canadien, qui a récemment ouvert un data center sur Paris.

Ce n’est donc pas un hébergeur français proprement dit, mais il peut héberger en France.

Le gros avantage de PlanetHoster, c’est qu’il propose de la bande passante et du stockage en « illimité » (entre guillemet car rien n’est vraiment illimité).

Et ce, quelle que soit l’offre choisie, qu’il s’agisse d’un hébergement mutualisé ou VPS Cloud.

Par ailleurs, le support français est très réactif, et garantit une assistance à tout moment du jour ou de la nuit (ils me répondent souvent en moins de 1h).

Même les tarifs proposés sont très avantageux.

L’hébergement mutualisé est en effet proposé à partir de 6 euros par mois.

Vous pouvez ensuite personnaliser votre offre en y ajoutant plusieurs options si vous le souhaitez.

Si vous recherchez un hébergeur mutualisé pas cher et performant je vous conseille donc vivement de choisir l’offre The World de PlanetHoster, vous ne le regretterez assurément pas.

CLIQUEZ ICI pour passer chez PlanetHoster (entrez le code promo PHA-mh10-8 pour profiter de 10% de remise sur l’abonnement)

N’hésitez vraiment pas à faire un essai, afin de voir si PlanetHoster convient ou non à vos besoins (mais mon petit doigt me dit que ça sera le cas :))

Voilà, maintenant, vous en savez plus sur les services d’hébergement mutualisé ainsi que sur les avantages d’opter pour un serveur situé en France.

Vous êtes donc parfaitement armés pour lancer votre propre site web dans les meilleures conditions.

À propos de l'auteur

Ingénieur de formation et web entrepreneur depuis 2013, j'accompagne les entrepreneurs ambitieux à développer un business rentable.

Richard

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Rejoignez la communauté

Recevez par email des vidéos et conseils exclusifs pour développer votre business

>