10/12/2018

DROPSHIPPING Aliexpress : l’ARNAQUE du siècle ?!

Par Richard

10/12/2018

Regarder DROPSHIPPING Aliexpress : l’ARNAQUE du siècle sur YouTube

Les liens vers les plateformes Dropshipping/e-commerce cités dans la vidéo :

Retranscription texte

Salut mes haters j’espère que vous allez toujours aussi mal ?!

Et dans la vidéo d’aujourd’hui mes haters j’avais envie de vous parler d’un système, ouais un système qui m’a rendu… mais alors …complètement OUF quand j’ai découvert le poteau rose : le dropshipping.

Et je peux vous dire que quand on le découvre ce fameux poteau rose, quand on prend conscience de l’arnaque monumentale que représente le dropshipping, il y a de quoi péter un câble.

Toutefois, au lieu d’argumenter contre le dropshipping, je vais plutôt vous expliquer, d’après mes connaissances actuelles, ce qu’est le dropshipping.

En espérant que de cette manière la prise de conscience se fasse naturellement de vous-même.

Aussi, et avant de commencer, je tiens à préciser que je ne suis bien sûr pas expert en dropshipping et qu’en l’état actuel des choses, il se peut tout à fait que je raconte tout un tas de conneries.

Je croise les doigts bien sûr pour que ça soit le moins possible mais si vous vous y connaissez bien et que vous vous rendez compte que je pars complètement en couille à un moment donné de la vidéo, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire via le hashtag #turacontesquedelamerde.

Voilà, ceci étant dit, voyons tout de suite de plus près ce qu’est le drop shipping.

Dropshipping : définition et principe de fonctionnement

Alors pour ceux qui découvre ce beau système, sachez que le dropshipping, d’après la définition que nous en donne notre ami Wikipédia, est un système tripartite où le client passe commande sur le site internet du distributeur, qui peut être une place de marché ou un dropshippeur travaillant avec sa propre boutique, lequel transmet alors la commande au fournisseur, lequel gère les stocks et assure la livraison au client, lequel se fait alors pigeonner et fin de l’histoire, basta cosi ! On remballe Ginette.

Et pour ceux qui se demandent qui peut bien représenter le fournisseur eh bien c’est tout con puisque ça peut-être la place de marché elle-même si celle-ci propose son propre service de livraison ou alors le grossiste ou détaillant par lequel le dropshippeur achète ses produits.

Voilà voilà.

Bon, jusque-là, rien de bien méchant vous me direz, ça semble être un système plutôt honnête.

Mais bon, continuons notre fabuleuse aventure mes amis…

Les 3 systèmes d’expédition du dropshipping

Les dropshipping, d’après de ce que j’en ai compris et d’après ce qui vient juste d’être dis y a 5 secondes de ça, s’articule autour de 3 systèmes d’expédition :

  • Expédié par le « dropshippeur »
  • Expédié par la « place de marché »
  • Expédié par le « fournisseur : détaillant/grossiste ».

Alors voyons ces 3 systèmes de plus près [sortir loupe]

Dropshiping avec Amazon et consort

Tout d’abord, le système « expédié par le dropshippeur ».

Dans ce système, le dropshippeur, au lieu de créer sa propre boutique en ligne, décide, en échange d’une commission ou frais de vente, de se placer sur une ou plusieurs places de marché telle que Amazon, Fnac, Ebay, Rueducommerce, Priceminster, Cidiscount etc.

Son objectif : gagner rapidement en visibilité pour vendre ses produits dont au final, personne n’a besoin.

Nan, je plaisante bien sûr…

Alors ici, deux stratégies se font face :

  1. Le dropshippeur décide d’importer les produits dans son pays, de les stocker dans son propre entrepôt et de s’occuper de la livraison. Une option qui ravira tous les nolife ayant une grosse envie de bien se casser le cul pour rien.
  2. Le dropshippeur décide, à chaque vente effectuée, de commander le produit auprès de son fournisseur afin qu’il s’occupe de la livraison. Une option qui ravira ici tous les petits branleurs ayant une grosse envie de profiter de la vie à coup de Ricard chez Bernard, le petit bistrot du coin.

Mais quel que soit la stratégie choisie, le système « expédié par le dropshippeur » n’est pas le plus adapté pour le dropshipping et ceci pour plusieurs raisons :

  1. La première c’est que l’on a besoin de gérer les stocks et la livraison ;
  2. La seconde c’est que cette gestion qui implique automatiquement une dépense temporelle, énergétique et financière ayant un impact direct sur le ROI ;
  3. La troisième c’est que si le produit est en rupture de stock du côté du fournisseur au moment de l’achat, il y a aucun moyen de le savoir automatiquement puisque pour le moment aucune interface permet la synchronisation des données avec les principaux « marketplaces » ;
  4. De ce fait, on peut vite se retrouver dans la mouise à cause du délai de livraison et le « marketplace » peut, à la longue, décider de nous bannir ;
  5. Il peut également décider de nous bannir si on se retrouve avec trop de retours clients négatifs. Ce qui peut arriver par exemple lorsque l’on vend des produits de merde. Ne nous cachons pas de le dire ;
  6. L’autre point négatif c’est que s’il y a un problème au niveau de la livraison, le fournisseur ne pourra pas rembourser le vendeur ;
  7. Aussi, avec l’arrivé des systèmes « expédié par la place de marché » offrant des délais de livraison très court, le vendeur perd de plus en plus de visibilité et cela lui fait mal au cœur, très mal ;
  8. Et enfin, la huitième et dernière raison pour laquelle ce n’est pas le système le mieux adapté au dropshipping c’est que la plupart des fournisseurs chinois présents sur les sites de dropshipping Aliexpress, Alibaba etc, sont déjà sur les marketplaces les plus importants et utilisent pour la plupart le système d’expédition « expédier par la place de marché ». Impossible donc de lutter tant au niveau du prix que du délai de livraison.

Vous l’aurez donc compris, se faire une place au soleil sur ces marketplace avec ce système relève donc plutôt d’un vrai défi qu’autre chose et un passage par le burn-out sera sûrement nécessaire.

Et c’est bien ça que la plupart des dropshippeurs se tournent aujourd’hui et de plus en plus vers le système : « expédié par la place de marché »

Dropshiping avec Amazon FBA, Rakuten Super Logistics

Avec ce système, le vendeur envoi directement les produits achetés au fournisseur à l’un des entrepôts de la place de marché afin qu’il s’assure de l’envoi au client final ainsi que du SAV.

Ce type de service est notamment proposé par Amazon avec son fameux Amazon FBA, Priceminister avec son Rakuten Super Logistics ou encore Cdiscount avec son Cdisount fulfilment.

Evidemment, ce type de service n’est pas gratuit et il faut s’acquitter d’une certaine commission liée aux frais de stockages et d’expédition.

Malgré tout, ce type de système est une très bonne alternative puisqu’il permet d’éviter :

  1. D’avoir à gérer les stocks et la livraison ;
  2. Une perte temporelle, énergétique et financière lié à cette gestion ;
  3. Une rupture de stock au moment de l’achat d’un client ;
  4. Et donc d’éviter de se faire bannir par Amazon pour délais de livraison trop long ou ;
  5. Pour des retours négatifs des clients ;
  6. De perdre en visibilité puisqu’avec Amazon FBA par exemple vous êtes automatiquement éligible à prime ;

On voit donc que ce type de système permet de résoudre 90% des problèmes lié au système précédent.

Mais bon, malgré tout, faire du dropshipping avec ce système reste tout de même très risqué et peu rentable puisque :

  1. D’une part le dropshippeur reste en concurrence avec les vendeur/fournisseurs dropshipping chinois déjà présents sur les plateformes dropshipping Aliexpres ou Alibaba et ayant un budget pub assez conséquent ;
  2. D’autre part parce que le dropshippeur risque de voir ses marges réduites à néant à cause des commissions et autres frais liés à l’activité de l’entreprise.

C’est pour ces raisons que de nombreux dropshippeurs se sont tournés et se tournent encore aujourd’hui vers le 3ème et dernier type de système :  expédié par le « fournisseur : détaillant/grossiste ».

Dropshiping avec Aliexpress et Shopify

Avec ce système, l’objectif est simple : se faire une marge de petit batârd !

Je m’explique.

En gros, l’idée est la suivante : au lieu de passer par une place de marché qui vous fait payer son trafic, on va créer sa propre boutique en ligne pour y vendre X fois plus cher des produits achetés à bas coût sur des places de marché chinois.

Et pour pousser le visiteur à acheter par notre boutique, deux stratégies sont à notre disposition :

  1. La stratégie du Free + Shipping où on offre soi-disant le produit gratuitement en faisant croire au client qu’il a juste à payer les frais de livraisons. Stratégie à privilégier pour les petits produits bien sûr puisqu’avec des frais de livraisons trop élevé le client pourrait sentir l’arnaque à plein nez. Enfin, vous me direz, il pourrait déjà le sentir un peu mais là ça pue tellement qu’il n’aurait plus aucuns doutes.
  2. La deuxième stratégie, quant à elle, est l’opposé de la première puisqu’il s’agit de vendre le produit au prix de vente mais d’offrir la livraison. Histoire de faire croire au client que l’on veut du bien à son portefeuille. Alala, ils ont tellement la main sur le cœur les dropshippeurs.

Ceci dit, et une fois le prix de revente définit, la page produit créé et la stratégie choisie, ne suffit plus alors au dropshippeur qu’à aller drainer du trafic qualifié sur sa boutique pour commencer à générer de nombreuses ventes.

Alors si vous voulez vous aussi vous mettre au dropshipping, parce que je sens que y’en a qui sont tout exciter à se faire de l’argent facilement, voici les ingrédients dont vous aurez besoin.

Vous aurez besoin de :

  1. Une boutique en ligne créé avec Shopify ou Woocommerce par exemple. Mais Shopify c’est quand même mieux.
  2. Une place de marché où l’on peut trouver des fournisseurs chinois vendant des produits au détail ou en gros.
  3. Un produit peu cher à l’achat mais dont la valeur perçue par un pigeon à tête d’humain est assez grande. Histoire de marger un max et de kiffer la life à coup de mojito sur une plage de sable blanc. Et enfin :
  4. Du trafic qualifié provenant la plupart du temps de la publicité Facebook et du référencement naturel.

Donc voilà, vous prenez ces 4 ingrédients, vous les mélangez bien ensemble et paf ! ça fait des chocapic ! [pub]

Non, ça ne fait pas des chocapic mais l’un des systèmes les plus malhonnête que je connaisse.

À la limite de l’arnaque j’aurais même envie de dire.

Allé je le dis, c’est de l’arnaque.

Ouais ouais.

Et puis bien comme il faut en plus.

Non mais parce-que je veux bien être gentil mais quand tu prends les gens pour des cons, ça a du mal à passer.

Parce-que je ne sais pas si vous avez bien saisi l’affaire là mes haters mais pour faire court, car plus c’est court mieux c’est… Quoi que ça dépend du contexte mais passons.

Donc pour résumé, le dropshipping c’est d’un côté une place de marché qui propose à la vente des produits très peu cher de fournisseurs.

Aliexpress ou Alibaba par exemple.

Et d’un autre, un site de dropshipping Shopify ou Woocommerce et qui va proposer à la vente les mêmes produits que ceux présents sur la place de marché mais à un prix 2 fois, 10 fois voire 100 fois supérieur.

Et là normalement, si tout se passe bien, vous devriez me dire : « Heu, n’y a-t-il pas une couille qui gigote dans le pâté là richou ? »

Et je vais vous répondre :

Bien vue !

Il y a belle et bien ma couille qui se trémousse dans le pâté.

Parce-qu’encore tu me vendrais des produits que je ne pourrais pas acheter au détail chez le fournisseur tout en m’offrant un produit additionnel à côté, je veux bien accepter de payer un peu plus.

Et encore, ce n’est pas totalement acté que je te donne ma thune.

Mais là le problème avec le Dropshipping, et surtout le Dropshipping Aliexpress, c’est que ce n’est absolument pas le cas.

Tout le monde, sans aucune exception, peut se procurer au détail les produits que mettent en ventent les dropshippeurs sur leur boutique en ligne.

Donc oui mes haters, le dropshippeur c’est bel et bien un intermédiaire malsain qui ne sert strictement à rien, à part bien sûr se faire du fric sur le dos de pauvres gens qui ne savent pas qu’ils peuvent acheter le même produit moins cher ailleurs.

Nan mais sérieux, quel est l’intérêt de vendre un produit 2,10, 100 fois plus cher sur son site dropshipping Shopify à part vouloir sucer le fric de pauvres gens qui parfois travaillent durent pour pouvoir se payer quelque chose ?

Je ne sais pas pour vous mais je trouve qu’il y a réellement un problème de prise de conscience là.

Perso, jamais de la vie je pourrais avoir l’esprit tranquille en sachant que j’ai couillonné une personne.

Et puis merde quoi, vous aimeriez vous, savoir vous que vous avez acheté un produit 100€ alors qu’au final vous auriez pu l’acheter 10€ ?

Faut se mettre un peu à la place du client parfois.

Et puis il n’y pas que prix du produit qui entre en jeu.

Il y a aussi sa qualité.

Jamais de la vie je pourrais vendre une daube made in china à 80 centimes la fabrication à un prix 10 fois, 100 fois plus élevé à un inconnu

Et pourtant, il y a des milliers de personnes sur terre qui sont ok avec ça.

Moi ça me rend fou.

Comment des gens peuvent se sentir bien de vendre un produit de merde à un prix irréaliste à des personnes qui parfois attendent plusieurs mois avant de se l’offrir ?

Perso, si je vends une merde à une personne tout en sachant que je la lui mets bien profonde, mais jamais de la vie je me sentirai bien.

Jamais !

Je me sentirai plutôt comme une pauvre merde.

Regardez par exemple cette personne que je suis via sa newsletter et qui m’envoie ce type de message :

Il me dit concernant le dropshipping : « tu es l’intermédiaire entre le créateur (le vendeur) et le consommateur (l’acheteur) : aucun stock à avoir, aucun colis à envoyer, tu dois simplement trouver le vendeur et l’acheteur, et pour cela tu es récompensé en touchant une commission. Génial non ? 🙂 »

[Vidéo extrait : la vie est super géniale]

Oh ! On se réveil !

Une commission ? Tu ne fais pas de l’affiliation là ! Mec.

Tu ne fais juste qu’entuber le client.

Je te rappelle que l’affiliation c’est toucher une commission sur le produit de vente d’un produit.

Pas vendre ce même produit plus cher qu’il ne l’est déjà à la vente.

Là dans ce cas là ça ne s’appelle plus une commission mais une putain de grosse arnaque.

Nan mais je ne sais pas si le problème vient de moi ou si c’est ces mecs qui ne savent pas ce qu’ils disent ou ce qu’ils font.

Va falloir que vous le disiez en commentaire parce que là je suis plus quoi penser.

D’ailleurs, en parlant de pensée, je suis sûr que certain d’entre vous pourrez se dire :  « Ok, mais sur Alibaba par exemple, qui est un grossiste dropshipping, il est impossible d’acheter au détail. Donc on aide en quelque sorte le client à pouvoir s’offrir un produit qu’il n’aurait jamais pu s’acheter. »

Ouais, ça peut se tenir.

Mais non.

Parce que on revient toujours au même problème.

Le prix de revente des produits et leur qualité.

Parce que faut pas croire, des produits made in china à des prix de vente extrêmement bas ça cache souvent de mauvaises surprises.

Comme par exemple le fait que le produit soit de la contrefaçon, qu’il soit fabriqué avec des matière toxique ou qu’il ne respecte pas les normes UE.

Ouais, parce que ce n’est pas parce que le fournisseur vous fournis un certificat de nome de sécurité européenne que tout est ok.

Parce que ces certificats n’ont aucune valeur en France.

C’est au dropshippeur de s’assurer qu’il soit conforme aux normes de sécurité en les envoyant dans des labos.

Et ça, très peu de dropshippeurs le font.

Pourtant, s’il y a des problèmes avec les produits, bah niveau juridique, comment dire, ça risque de douiller pour eux.

Mais bon, apparemment il y a des gens sur terre qui sont prêt à prendre ce risque pour couillonner des gens en leur vendant des produits de merde pouvant potentiellement nuire à leur santé.

Mon avis sur le Dropshipping

Donc pour moi c’est clair et net, il y a tellement d’autres moyens plus honnêtes de se faire de l’argent sur internet que jamais j’utiliserai ce système pour m’enrichir.

Ou alors, si je l’utilise, je m’y prendrais d’une autre façon.

  1. Déjà j’achèterai le produit pour m’assurer qu’il est conforme à la description.
  2. Ensuite j’irai faire valider qu’il est conforme aux normes UE.
  3. Et enfin je le proposerai à la vente avec une marge raisonnable tout en offrant un produit ou service complémentaire au client. Par exemple, si mon client achète un produit pour mincir je pourrais très bien lui offrir en complément un guide ou une formation pour perdre du poids grâce à des exercices physiques spécifiques.

Enfin, tout ça pour dire mes haters que se faire de l’argent c’est bien, ok, mais ayez bien conscience que c’est grâce à vos clients que vous en faites.

Sans eux vous n’êtes rien.

Alors respectez-les un minimum.

Restez honnête et transparents avec eux afin de les remercier de vous faire confiance.

Passez toujours leur intérêt avant les vôtre.

Songez également à prendre des décisions qui sont accord avec vos valeurs.

Ne soyez pas aveuglé par les paillettes et toutes ces personnes qui vous promettent la richesse en vous l’envoyant en pleine face.

Prenez le temps de penser aux côtés bénéfiques et néfastes d’un système, que ce soit autant pour vous que pour vos clients.

Ce n’est pas parce qu’une masse de personnes utilisent un système et en vente les mérites que celui-ci est obligatoirement bon pour vous et vos clients.

Voilà, c’est tout ce que j’avais à dire aujourd’hui.

Encore une fois, si vous avez des questions sur le sujet ou que vous souhaitez débattre dessus, ça se passe en commentaire.

Et puis comme d’hab, pour ceux qui ont aimé mon contenu, je vous invite à vous abonner à ma chaîne.

Sur ce je vous dis à la prochaine pour une nouvelle vidéo et rappelez-vous bien d’une chose : hate dropshipping, not dropshippeurs ! Bim !

À propos de l'auteur

Ingénieur de formation et web entrepreneur depuis 2013, j'accompagne les entrepreneurs ambitieux à développer un business rentable.

Richard

  • Hello Richard,

    Je te trouve un peu dur à propos du dropshipping.

    Tu dis: “Tu ne fais juste qu’entuber le client.”
    Le dropshipper, c’est simplement un distributeur (qui achète à un prix A, applique une marge, et revend à un prix B), comme cela existe depuis la nuit des temps.
    A l’époque déjà, des marchands allaient en Inde, achetaient des épices pour quelques sous et les revendaient en Europe beaucoup plus cher.
    Selon moi, le dropshipping n’est qu’un système de distribution, où le distributeur n’a d’autre valeur ajoutée que de trouver des clients qui achètent des produits.

    Par contre, je suis totalement d’accord avec toi sur le fait que ce qui fait le plus de mal au dropshipping, c’est tout les dropshippers qui se fournissent auprès de marketplace chinoise et donc la qualité des produits est tout à fait exécrable.

  • Bonjour,
    D’accord avec Sébastien.
    Et tu as aussi une part de vérité quand la marge du dropshipper est vraiment élevée, 10 fois ou plus.
    Mais les arnaqueurs sont à tous les étages.
    Et puis il faudrait taper aussi sur aliexpress, puisque si on commande directement chez eux on n’a plus besoin des entreprises européennes qui importent, stockent etc…
    J’ai acheté un matériel 239€ qui est arrivé par Londres, donc pas de taxes d’importation, ni de douane et c’est légal, (avec le brexit ce sera peut-être différent). Ce matériel, un importateur français le vendait 899€. Mais là on ne parle plus d’arnaque. Il a payé les frais de transport, l’importation, la douane, l’impôts sur le stock, la pub, etc… résultat il dégage une marge de combien ? 100, 150€ ?
    Et pour Sébastien, la qualité de ce matériel est loin d’être exécrable. Il faut savoir qu’il y a de nombreuses entreprises américaines et européennes qui fabriquent en Asie.

    Et puis au lie de se raconter des niaiseries sur facebook ou autre réseau, les gens feraient mieux de fouiner un peu sur le net avant de faire comme les moineaux qui se jettent sur la première miette qu’on leur lance. Encore que les moineaux ont le mérite de le faire pour leur survie.

    Un dernier truc : on ne dit pas poteau rose mais pot aux roses. ;o))

  • OK, moi ce que je comprend.
    Les dropshippeurs=escrocs, malhonnête, profiteurs, etc.
    Apple=ferme là?
    Lacoste=t’es jaloux?
    Nike=va te faire m***?

  • sérieusement pour qui tu te prends pour donner des leçons à tout le monde et mettre tout le monde dans le même panier… Moi ce que je vois c’est un mec qui peine à faire son trou sur Youtube et qui essaye avec un style agressif de se donner un style (qui ne doit pas plaire à beaucoup de monde). Le mec opportuniste qui surffe sur la vague du fameux ‘comment gagner de l’argent’ sur internet, le mec qui a un avis sur tout… Mais on s’en balec.

    • Bonjour.
      On ne parle pas de commerce, mais de e-commerce.
      On parle de produits dispo en un clic au prix fournisseur, pas de produits dont il est nécessaire de se déplacer pour se le procurer, avec la perte d’argent et de temps que cela implique.
      Si tu veux vendre un produit via le canal de vente qu’est internet, il existe ce que l’on appel des programmes d’affiliation où tu touches une commissions sur chaque vente.
      Exemple : https://portals.aliexpress.com/ et https://partenaires.amazon.fr/
      De cette manière, tout le monde est content (tu touches de l’argent et le client ne paye pas plus cher).
      Amicalement

  • Le dropshipping est une grosse arnaque ce n’est pas du commerce mais de la vente trompeuse.

    Les vendeurs de dropshipping savent très bien que le client est réticent à acheter sur les plateformes chinoises : peut de tomber sur des articles de mauvaises qualité, des délais de livraison très long et d’un mauvais SAV.

    En créant un site français intermédiaire, une marque française on fait croire au client qu’il achète sur un site français un produit de meilleur qualité à un meilleur prix, on rend moins visible les délais de livraison de 3 semaines ou alors on se permet clairement de mentir et d’expliquer que 3 semaines sont nécessaires pour la fabrication.
    Il n’y a plus de SAV ça devient souvent la galère en cas de problème

    Si un site de dropshipping marche c’est qu’il à fait croire au client qu’il vendait un produit de meilleur qualité ce qui est complétement faux.
    Sur beaucoup de site de dropshipping on peut y voir un tas de mensonge et je doute que le site marcherais si on indiquerait explicitement sur les pages produits que le site ne dispose pas du stock.

  • Très marrant de voir les petits dropshippers venir défendre leur business en commentaire.
    Genre ils se prennent pour des entrepreneurs intermédiaires juste parce-qu’ils transfèrent une commande en recopiant les infos de livraison.
    Les gars, le métier d’entrepreneur c’est pas ça hein.

    Je discutais sous une vidéo Youtube avec un dropshipper qui me disait “ouais mais tu comprends, je dois m’occuper aussi du site et du SEO, etc…”.
    Ouais, enfin comme tout le e-commerçants, quoi. Sauf que les e-commerçants honnêtes connaissent leur produit, peuvent faire du contrôle qualité, préparent leurs commandes, font un vrai SAV.

    Tous les sites de drophsipping ont de très mauvais avis (sauf les avis qui sont sur leur propre site bien sûr) car, malgré leurs dires ils traitent mal leurs clients. Ils veulent la thune, point. Sinon ils ne feraient pas ça. Trouvez moi un seul site de dropshipping avec de bons avis sur Trustpilot ou autre.

    Si vous voulez rire, essayez de taper “avis la maison du bambou” sur google. Ils sont notés 4.7/5 sur leur propre site, et 1.5/5 sur Trustpilot (là où leurs clients ne se font pas censurer). Ça veut tout dire.

    Je n’arrive pas à savoir si leur conscience est ok parce qu’ils sont bêtes, ou parce-qu’ils sont vraiment mauvais.

  • Bonjour. Je suis tombée sur ce site par hasard et ça me fait rigoler de voir des gens en balancer d’autres pour se faire une place au soleil et vendre leurs formations ultra chères via des vidéo ou des sites d’e commerce innovants.
    Je suis, patron d’entreprise depuis plus de 25 ans, initiée au marketing aux States et je n’ai jamais effectué de dropshipping car les produits proposés en Europe par ce biais, sont tous asiatiques et de très mauvaise qualité. Les vendre, c’est risquer de perdre sa clientèle sans compter les contrefaçons.
    Si vous voulez vendre, créez au moins quelque chose de vos propres mains au lieu de revendre ce que d’autres font déjà.
    Le dropshipping americain, c’est dépassé, aujourd’hui, on est passé au crowfunding et aux ventes directes de produits alimentaires, de soins de santé et de bien être, car il n’y a plus que cela qui fonctionne, avec la Crise Covid 19.

    Le soleil brille pour tout le monde. Ça ne sert à rien de se quereller pour des idées et clasher son concurrent pour se faire valoir, ceci dit à l’auteur du blog.

    Si tu es devenu millionnaire, tu nous le dis, hein ? Parce que ton business, ça ne vaut rien et tu finiras par te retrouver en taule ou avec une amende fiscale pour travail au Black. En France, ça ne pardonne pas…

    Cela dis, vos conneries, les jeunes, ça commence à soûler les bien-pensants. Trouvez vous un boulot honnête et faites fonctionner vos cervelles au lieu d’écrire n’importe quoi.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Rejoignez la communauté

    Recevez par email des vidéos et conseils exclusifs pour développer votre business

    >