Marketing Relationnel vs Marketing transactionnel | Pourquoi le relationnel fonctionne-t-il mieux ?

1 Shares

Dans le monde du marketing digital, nous parlons généralement de deux grandes catégories.

Il s’agit bien évidemment du marketing relationnel et du marketing transactionnel.

Il semblerait qu’aujourd’hui, le marketing relationnel ait su prendre une plus grande place dans les stratégies marketing mises en place dans les entreprises.

Le comportement du consommateur n’étant plus le même qu’il y a plusieurs années, les marques ont dû s’adapter pour apporter un contenu adapté à des clients plus conscients, exigeants et intéressés.

Le consommateur ne veut plus simplement acheter sous la contrainte, mais il veut choisir d’accorder sa confiance à telle ou telle marque.

Bien évidemment, la confiance ne s’obtient pas en un claquement de doigts.

Les marques doivent donc redoubler d’effort afin d’établir des relations durables avec leur public.

Marketing relationnel vs Marketing transactionnel : deux techniques marketing très différentes

Le marketing transactionnel, contrairement au marketing relationnel, est une technique avec une approche beaucoup plus directe du client.

Le but est de faire passer le client à la caisse, et il n’est pas nécessaire de faire dans la dentelle pour cela.

Les besoins des clients ne sont pas mis au centre de l’élaboration de la stratégie digitale marketing.

Les chiffres eux en revanche, sont des critères sur lesquels l’on s’appuie.

En d’autre terme, l’expérience client n’est pas valorisée. Il faut vendre, même si le client n’en a pas besoin.

Comme nous l’avons vu en introduction, le nouveau consommateur n’est plus attiré par ce genre de technique.

Au contraire, il a même plutôt tendance à éviter de se tourner vers les marques qui utilisent ces techniques.

Le but du marketing est de proposer le bon produit, au bon endroit et au bon moment.

En plus de cela, le produit doit être adressé à la bonne personne.

Les marques utilisent aujourd’hui de plus en plus le marketing relationnel, et nous le voyons notamment à travers leur présence sur les réseaux sociaux.

Les marques développent de véritables communautés.

Elles sont leur propre vitrine, leur propre média.

En se rapprochant au plus près de leurs clients, elles ont compris qu’elles peuvent arriver à créer des liens et développer un sentiment de confiance avec leurs consommateurs.

Les techniques de marketing relationnel qui ont rendu obsolète le marketing transactionnel

1. Le marketing relationnel et les Users Generated Contents

À l’heure actuelle, les marques ont deux grands objectifs en rapport avec leur présence sur internet.

Non seulement elles doivent arriver à créer de la valeur ajoutée à travers la création de contenu, mais elles doivent également apprendre à utiliser et mettre en avant le contenu produit par leurs abonnés.

Les Users Generated Contents, UGC, rassemblent donc l’ensemble des contenus créés par les les utilisateurs, les followers et les fans des marques sur les réseaux sociaux.

Les consommateurs aiment aujourd’hui se sentir impliqués dans l’histoire des marques.

Ils ont envie de faire partie d’une véritable communauté.

Pour ce faire, les marques reprennent les contenus créés par leurs abonnés pour les publier sur leur feed Instagram par exemple.

De la même manière, certaines marques proposent des concours de design en proposant à leur communauté de réaliser les visuels de leurs prochaines collections.

C’est une façon de se rapprocher de leur communauté et d’apporter de la simplicité et du naurel sur des plateformes sociales déjà très superficielles.

De plus, c’est un très bon gage de qualité. Rien n’est plus facile que d’utiliser le retour de ses clients pour parler des atouts de sa marque.

La satisfaction client est donc mise en avant dans le système de marketing relationnel.

La technique du UGC s’est d’ailleurs étendue à bien plus que les réseaux sociaux.

On retrouve maintenant les contenus des internautes sur les sites internet des marques.

Aussi, certaines entreprises vont encore plus loin et utilisent comme modèles, leurs propres clients.

Les deux marques Pepsi et Coca Cola sont de très bons exemples pour illustrer cela.

On peut d’ailleurs penser que cela était dans l’idée de Coca Cola depuis un moment.

Effectivement, l’inscription de nom sur les bouteilles a poussé les internautes à poster de nombreuses photos accompagnés de leur “canette personnalisée”.

Le storyliving qui fait la différence

Dans la bataille marketing relationnel vs marketing transactionnel, le storyliving a su faire pencher, une fois de plus, la balance en faveur du marketing relationnel.

Vous l’aurez probablement compris, le storyliving est un dérivé du storytelling.

Une fois de plus, il s’agit d’inclure davantage les consommateurs dans sa stratégie marketing.

Cela va plus loin que le simple fait de créer une histoire en rapport avec sa marque.

À présent, ce sont vos consommateurs qui participent à la création de votre histoire.

Ils sont au centre de votre développement et se sentent même inclus dans la marque.

Cela donne un sentiment de notoriété et de reconnaissance incroyable, et les consommateurs aiment ça.

Nous sommes donc purement dans de la co-création.

Les marques partent même jusqu’à la rencontre de leurs consommateurs à travers l’organisation d’événements en physique.

Vous l’aurez compris, aujourd’hui, le débat marketing relationnel vs marketing transactionnel est presque inexistant.

Les nouvelles générations ont une nouvelle façon de consommer et de penser.

Les millenials aiment vivre des expériences inédites et exclusives.

Ces générations n’ont plus peur de rêver et les marques ont donc tout intérêt à suivre cet état d’esprit.

Si vous aviez encore un doute concernant la stratégie marketing que vous souhaitiez adopter, n’hésitez plus.

Misez sur l’humain, sur l’originalité et sur l’expérience utilisateur et son consommateur.

1 Shares

Laisser un commentaire