Qu’est-ce que la démarche appréciative ?

1 Shares

La démarche appréciative est un processus adapté à toutes les entreprises, les collectifs et les organisations.

Peu importe dans quel domaine se trouve votre entreprise, vous serez probablement intéressé par cette méthode qui utilise l’intelligence collective.

Si vous avez pour projet d’élaborer un projet pour dynamiser votre entreprise la démarche appréciative saura répondre à vos besoins.

En plus de cela, elle va vous permettre de conserver vos acquis malgré les changements de contexte.

Grâce à cet article, vous allez être en mesure d’optimiser le fonctionnement de votre société en mettant en place des pratiques cohérentes au sein de vos équipes.

Définition de la démarche appréciative

Principe né aux États-Unis au cours des années 80, l’Appreciative Inquiry ou démarche appréciative, est une méthode de conduite de changement.

Elle est aujourd’hui utilisée à travers le monde lorsque survient la volonté de changement dans une entreprise.

Le mot “appréciative” est utilisé dans le sens de valorisation, d’estimation, de la perception de ce qui nous est offert, dela reconnaissance et la compréhension des choses positives qui nous entourent.

“Inquiry”, c’est une enquête, une découverte, le fait de poser des questions, de garder une ouverture d’esprit et de considérer les nouveaux potentiels.

Le but de l’Appreciative Inquiry est de mettre en place des changements, tout en restant dans une approche valorisante de ce qui existe déjà.

Le principe de la démarche appréciative se base sur le fait que, pour qu’une équipe progresse, elle doit se concentrer et travailler sur les valeurs importantes à ses yeux.

La démarche appréciative invite donc les individus à résoudre des problèmes en commençant par les identifier et les analyser.

Ensuite, il faut qu’ils réalisent des hypothèses sur les solutions adéquates à apporter.

Après commence une phase d’exploration appréciative durant laquelle il faut apprécier la situation actuelle, imaginer ce qui pourrait être, et créer ce qui sera dans le futur.

La démarche appréciative peut s’appliquer dans diverses situations telles que :

  • l’élaboration d’une stratégie et d’une planification de groupe ;
  • l’amélioration de l’ambiance et de la qualité de vie pour les membres d’une entreprise ;
  • le développement de compétences telles que le leadership et le management ;
  • la conduite de changement ;
  • l’amélioration de la communication et de la cohésion au sein d’une équipe ;
  • la création et l’innovation, etc.

Le cycle des 5D de la démarche appréciative

Afin de schématiser les étapes du déploiement du processus de changement, Roberta Faulhaber a créé ce que l’on appelle le cycle des 5D. Il se définit tel que ci-dessous.

  • 1e étape : La définition. La première phase sert à identifier les besoins d’une entreprise, ainsi que les moyens nécessaires pour atteindre les objectifs.
  • 2e étape : La découverte. Durant cette phase, les atouts et les côtés positifs de l’entreprise sont mis en avant. Pour faire ressortir ces informations, des interviews sont organisées avec plusieurs personnes. L’objectif de ces échanges est de mettre de côté les difficultés et les problèmes liés à l’entreprise. Ainsi, le meeting met en avant une vision partagée sur les compétences de l’entreprise.
  • 3e étape : Le devenir/la construction. Cette troisième partie se concentre davantage sur les attentes de chacun : qu’est-ce qui les motive ? Quels types de relations professionnelles souhaitent-ils avoir ? Et quelle organisation ?  
  • 4e étape : La décision/l’élaboration. L’étape de la décision consiste à revoir l’organisation sociale, le mode de leadership, le système de communication interne de l’entreprise, etc. En d’autres termes, en quoi consistera l’organisation de demain ?
  • 5e étape : Le déploiement. C’est l’étape finale de la démarche : mettre en place le plan d’actions et attribuant les tâches à chacun.

Les avantages de l’Appreciative Inquiry

Utiliser l’appreciative Inquiry permet d’obtenir de très bons résultats, notamment car ce processus aide à développer des relations saines et positives entres les membres d’une entreprise.

En effet, cela permet à tout le monde de s’exprimer et d’être écoutés, et ce, de manière significative.

Aussi, il stimule l’esprit de coopération et fait prendre conscience de la responsabilité partagée.

D’un autre côté, elle facilite la communication et le partage d’idées, notamment sur la vision du futur.

Une entreprise qui recherche des pistes d’actions pour organiser le futur de sa structure, trouvera une grande utilité dans cette démarche.

D’autre part, les changements issus de cette démarche sont ceux désirés et partagés de la majorité.

Ils sont alors plus facilement acceptés et intégrés.

Le processus de la démarche appréciative est particulièrement axé sur la participation du plus grand nombre.

C’est l’occasion de connecter tous les niveaux de hiérarchie.

Les décisions sont prises en fonction de l’avis de tout le monde, et elles ont plus de chances d’être cohérentes.

En effet, lorsque les décisions ne résultent pas d’une concertation collective à tous les niveaux, les actions mises en place sont souvent moins, ou pas efficaces.

Le dialogue créé par l’appreciative Inquiry est positif pour la motivation des équipes.

Elle met également en place une nouvelle manière de penser et une philosophie au sein de l’entreprise.

Ce processus s’adapte à toutes les échelles, tant individuelles que collectives.

Les limites de la méthode

Comme toutes les méthodes, la démarche appréciative présente toutefois quelques limites.

En effet, cette technique se concentre essentiellement sur la résolution de conflits et de problèmes.

Cette vision a donc des effets indésirables.

Bien que cette méthode soit axée sur la mise en avant des points positifs de l’entreprise, elle fait forcément ressortir des faiblesses.

Face à cela, certaines réactions peuvent être négatives car certaines personnes sont montrées du doigt et tenues pour responsables.

Aussi, si les équipes ne sont pas motivées et ne font pas preuve de bonne volonté, les résultats escomptés ne sont pas toujours au rendez-vous.

D’autre part, cette technique révolutionnaire déplaît souvent aux plus anciens de l’entreprise, ou du moins aux plus conservateurs.

Certains individus aux avis différents montrent une résistance au changement.

Ainsi, ils ne s’impliquent pas à 100 % et les solutions qui découlent du projet sont perçues comme imposées.

Vous connaissez à présent le principe de la démarche appréciative.

Bien qu’elle présente quelques inconvénients, elle reste un processus positif.

Avant toute chose, elle permet de présenter les changements de manière positive.

De plus, si vous disposez d’une équipe volontaire, vous pourrez resserrer les liens entres tous les membres.

Ainsi, vos collaborateurs seront plus motivés et plus productifs, et l’atteinte de vos objectifs plus facilement atteignables.

1 Shares

Laisser un commentaire