Comment gérer les personnalités difficiles au travail ?

1 Shares

En tant que chef d’entreprise ou manager, il vous arrive forcément de devoir gérer des personnalités difficiles au travail.

En passant des dizaines d’heures au bureau, il arrive régulièrement d’arriver à saturation face au comportement de certains employés et collaborateurs.

Tout comme un travail que l’on ne supporte pas peut devenir agréable grâce à la compagnie d’un bon collaborateur, un associé difficile peut ruiner un travail passionnant.

Il est naturel que les situations deviennent difficiles lorsque l’on passe beaucoup de temps avec les mêmes personnes.

C’est la complexité même de la nature humaine.

L’humeur changeante ou encore les problèmes personnels qui débarquent au travail, peuvent dégrader les interactions sociales.

Les relations professionnelles peuvent aussi en pâtir et nuire à la bonne fonctionnalité d’une entreprise.

Malheureusement, vous ne pouvez pas toujours savoir dans quelle aventure vous vous lancez lorsque vous embauchez un collaborateur.

Il faut donc quelquefois apprendre à travailler avec des personnalités difficiles.

Faisons le tour des différents types de personnalités difficiles au travail pour apprendre à les gérer par la suite.

1. Gérer les personnalités envahissantes

Au bureau, vous avez probablement dû faire face à cette personne envahissante qui ne laisse pas respirer ses collaborateurs.

Cela peut être pesant pour vos équipes qui finiront peut-être par se tendre et se démotiver.

Si vous n’avez pas encore saisi de qui je vous parle, je fais référence à cette personne capable de s’immiscer dans toutes les conversations.

Même si vous ne vous adressez pas à elle, elle trouve un moyen de s’inclure dans le projet.

En tant que manager, ceci peut être contraignant.

En effet, ce type de personnalité ne vous permet pas d’avoir des conversations privées avec certains de vos collaborateurs. 

Si vous ne gérez pas ce type de comportement, en plus de jouer sur le moral de vos équipes, votre autorité peut en pâtir.

Dans ce type de situation, deux options s’offrent à vous : 

  • Parler du problème en privé avec le collaborateur en question. 
  • Agir lorsque le problème surgit : soyez ferme dans vos propos et demandez à la personne envahissante de vous laisser, car vous souhaitez échanger sur un sujet en privé avec l’autre personne présente.

2. Manager un collaborateur avec un fort ego

Parmi les personnalités difficiles au travail, vous retrouvez forcément les individus vantards, narcissiques ou égocentrés.

Il s’agit de ces personnes qui se sentent dans l’obligation de mettre en avant leurs connaissances, de donner leur opinion sur tout et d’expliquer à tout le monde comment mieux faire son travail.

Dans beaucoup de cas, ces individus ne souhaitent pas être malveillants, mais ils n’en sont pas moins des personnalités difficiles à gérer au travail.

La meilleure des solutions est donc d’ignorer ce genre de propos afin de ne pas donner l’impression d’y prêter de l’importance.

Dans le cas contraire, vous pourriez renforcer ce type de comportement.

3. Gérer le collègue à contre-courant

Certains membres d’une entreprise peuvent avoir une personnalité différente de la majorité.

Ce sont des personnes qui ont un esprit un peu rebelle et qui se comportent quelquefois de manière imprudente.

Les règles à suivre sont difficiles à appliquer pour elles, et elles auront vite tendance à s’ennuyer au travail.

Cela causera quelques turbulences dans les bureaux parce que ce type de personnalité est difficile à gérer.

Pour maintenir l’ordre et la bonne humeur au travail, vous pouvez adapter le poste de travail à ces individus.

S’il est compliqué pour eux de travailler de façon classique dans un bureau, pourquoi ne pas leur proposer de faire du flex office par exemple ?

Cela peut leur permettre de casser la routine, de s’épanouir davantage et d’être plus productifs.

D’un autre côté, cela ne perturbera pas le rythme de travail des autres collaborateurs.

Aussi, vous passerez probablement moins de temps à canaliser les comportements de votre employé à contre-courant.

Les intentions de ce type de collègues ne sont pas forcément mauvaises, mais ils font tout de même partie des personnalités difficiles au travail.

4. Guider les personnalités négatives

Si vous rencontrez des personnalités difficiles au travail, ce sont très probablement des personnes négatives.

Il s’agit des individus qui se plaignent de leurs patrons, de leurs collègues, des conditions de travail, etc.

Ils n’aiment pas leur entreprise et trouvent toujours quelque chose à redire aux mesures prises par les directeurs.

À tort ou à raison, il faut quand même arriver à gérer ce type de personnalité.

Il est très difficile de manager ce type de personnes car la plupart des solutions que vous allez mettre en place ne seront jamais assez bien.

De plus, dans le cas où ces personnes obtiendraient “raison”, elles pourraient en demander davantage par la suite.

Il n’y a pas beaucoup de solutions pour lutter contre ce type de comportement négatif au travail.

Les personnes négatives dans une entreprise sont généralement négatives au quotidien.

La meilleure chose que vous puissiez faire serait donc d’arriver à déceler ce type d’individu lors des entretiens d’embauche, et de passer votre chemin.

5. Gérer un associé bruyant

L’associé bruyant est à l’aise en toutes circonstances, il pense qu’il est libre de faire ce qu’il veut, tout comme à la maison.

Il a tendance à se balader dans les couloirs pendant qu’il est en pleine négociation au téléphone.

Il ne se soucie pas de déranger ses collègues.

Il est fan du haut-parleur et aime très probablement se faire remarquer.

Il y a un grand besoin de gérer ces personnalités difficiles au travail.

Effectivement, ils peuvent avoir un gros impact sur la santé mentale et la productivité de vos autres employés.

Imaginez devoir vous concentrer pour travailler en même temps qu’une personne parle dans votre oreille.

Il serait très difficile d’arriver à combiner les deux.

Pour remédier à cela, si vous disposez de locaux qui le permettent, isolez cette personne dans un bureau à part.

Invitez-le à fermer la porte lors de ses appels.

Autrement, vous pouvez aussi avoir une discussion honnête avec cette personne.

Il arrive que des individus aient la voix qui porte et ne réalisent pas qu’ils dérangent les autres.

Vous savez à présent comment gérer les personnalités difficiles au travail.

La gestion de conflit au bureau n’est pas chose aisée.

Il faut arriver à mettre en place des solutions efficace sans qu’elles créent l’effet cobra.

Armez-vous de patience et pensez toujours à être ferme dans vos propos, sans froisser votre interlocuteur.

Pour cela, commencez par dire à votre collaborateur que vous le comprenez, mais qu’il ne peut pas continuer ainsi.

Idéalement, proposez-lui une solution au problème.

1 Shares

Laisser un commentaire